Actualisé 21.04.2013 à 19:07

EspagneProfessionnels de la santé dans la rue

Le monde de la santé est descendu dans la rue, dimanche, à Madrid, en Espagne.

Plusieurs milliers de médecins, infirmières et autres professionnels de la santé ainsi que leurs sympathisants ont manifesté dimanche à Madrid. Ils s'opposent aux coupes budgétaires affectant ce secteur et aux projets de privatisation partielle de centres de soins publics.

Selon les organisateurs, quelque 70'000 personnes ont participé à cette marche, la cinquième cette année à Madrid, tandis que selon la police, les manifestants étaient entre 3000 et 5000.

Les manifestants, dont beaucoup portaient des blouses blanches, ont défilé des principaux hôpitaux de la capitale en direction du centre en scandant «Rien, rien, rien pour le secteur privé».

«Nous devons maintenir la pression, nous ne pouvons pas permettre au gouvernement de réaliser ses projets (de privatisation partielle), qui n'apporteront pas un service plus efficace, mais au contraire une détérioration de la qualité des soins», a déclaré Abel Alvarez, technicien dans le service d'imagerie médicale d'un hôpital de Madrid.

Externalisation prévue

Le gouvernement régional de Madrid, qui est dirigé par le Parti populaire (droite) du Premier ministre espagnol Mariano Rajoy, compte externaliser la gestion de six des 20 grands hôpitaux publics et de 27 des 270 centres de soins de la région.

Le gouvernement régional affirme que cette mesure doit permettre de préserver le système de santé tout en remplissant les objectifs de réduction du déficit budgétaire.

Mais les professionnels de la santé estiment qu'une privatisation de la direction des hôpitaux risque d'entraîner une détérioration de la qualité des soins au profit de la rentabilité.

Patients inquiets

«Je souffre d'une maladie chronique et cela m'inquiète que le gouvernement veuille démanteler le service public de la santé, qui généralement fonctionne bien», a lancé Susana Sotillo, 37 ans, qui portait une pancarte avec l'inscription: «Je suis une électrice, je suis une patiente».

Le gouvernement de M. Rajoy a réduit de 7 milliards d'euros par an les dépenses de santé dans le cadre d'un plan de rigueur destiné à économiser 159 milliards d'euros pour sortir le pays de la crise budgétaire d'ici 2014. (ats/afp)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!