Session extraordinaire au National: Programme de relance et UBS dans le collimateur des députés

Actualisé

Session extraordinaire au NationalProgramme de relance et UBS dans le collimateur des députés

Le Conseil national va se lancer cet après-midi dans un débat marathon sur la crise économique et financière.

Les députés devront se prononcer sur le plan de relance à 700 millions proposé par le Conseil fédéral. L'UBS est aussi dans la ligne de mire.

Le programme de mesures conjoncturelles relance devrait passer la rampe sans problème. Seule la gauche aimerait dépenser plus. Sur les 700 millions de francs que la Confédération devrait libérer, quelque 320 millions sont destinés à l'infrastructure ferroviaire. Deuxième poste le plus important: le domaine routier devrait hériter de 140 millions.

Dans la foulée, les députés devraient étendre les prestations fournies par l'assurance suisse contre les risques à l'exportation (ASRE), pour éviter que les exportateurs suisses manquent de liquidités. Ils devront aussi se prononcer sur une révision de loi visant à encourager les rénovations de bâtiments.

L'UBS, ses salaires et ses bonus, seront également aussi au coeur des débats. La gauche et une large partie de l'UDC vont unir leurs forces pour que la Confédération intervienne massivement dans la conduite de la banque.

Une motion réclame notamment une structure salariale analogue à celle qui est appliquée dans les entreprises fédérales pour les dirigeants de l'UBS ainsi qu'un siège pour la Confédération au conseil d'administration de la banque. Le Conseil fédéral devrait aussi examiner une séparation entre activités bancaires menées en Suisse et à l'étranger, ainsi qu'entre activités de nature différente.

(ats)

Ton opinion