Actualisé 23.04.2013 à 05:44

CanadaProjet d'attentat dirigé par Al-Qaïda déjoué

La police canadienne a annoncé avoir procédé à plusieurs arrestations lundi, empêchant ainsi une «attaque terroriste majeure» de se produire.

Deux hommes, qui recevaient des ordres d'Al-Qaïda en provenance d'Iran, ont été arrêtés et inculpés lundi, a annoncé la police canadienne. Ils projetaient de commettre un «attentat» contre un train de passagers dans la région de Toronto.

Les deux suspects, Chiheb Esseghaier et Raed Jaser, ont été inculpés pour «complot en vue de commettre un attentat terroriste» et «complot (...) sous la direction d'un groupe terroriste», a indiqué la Gendarmerie royale du Canada (GRC, la police fédérale) lors d'une conférence de presse.

Une source proche des services de renseignement à Washington a affirmé que les deux hommes visaient la ligne ferroviaire Toronto-New York.

Les suspects, qui n'ont pas la citoyenneté canadienne mais dont la nationalité n'a pas été dévoilée, «recevaient du soutien d'éléments d'Al-Qaïda se trouvant en Iran», en particulier «des ordres et des conseils», a déclaré un porte-parole de la GRC. Mais «il n'y a aucune information indiquant que ces attaques étaient soutenues par l'Etat» iranien», a-t-il précisé.

Les deux suspects ont été arrêtés lundi à Toronto et à Montréal, dans l'Est, à la suite d'une enquête de plus d'un an impliquant notamment la police fédérale américaine (FBI), ont indiqué les autorités.

«Aucun danger imminent»

«Bien que la GRC croyait que ces individus avaient la capacité et la volonté de poser des actes criminels, il n'y a eu aucun danger imminent pour la population en général, ni pour les employés de chemin de fer, des passagers de trains ou l'infrastructure ferroviaire», précise le communiqué de la gendarmerie canadienne.

A Washington, on précise que ce projet d'attentat n'est pas lié au double attentat à la bombe de Boston qui a fait trois morts et 176 blessés lundi dernier sur la ligne d'arrivée du marathon.

C'est la première fois au Canada que des chefs d'accusations impliquant Al-Qaïda sont déposés, a souligné la GRC.

En 2006, les forces canadiennes avaient arrêté une vingtaine de personnes vivant dans l'agglomération de Toronto et soupçonnés d'avoir voulu poser des bombes. Plus récemment, la police a confirmé que deux Canadiens avaient participé en janvier dernier à la sanglante prise d'otage du site gazier de Tinguentourine, près d'In Amenas, en Algérie. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!