Neuchâtel: Projet de fusion de sept communes
Actualisé

NeuchâtelProjet de fusion de sept communes

Un grand projet de fusion de communes se dessine dans le canton de Neuchâtel.

Les citoyens des sept communes neuchâteloises du Grand Entre-deux-Lacs pourraient se prononcer sur leur regroupement dans un an. Si elle aboutit, cette fusion donnera naissance à la 3e commune du canton.

Ce projet rassemble les communes de Cornaux, de Cressier, d'Enges, de La Tène, du Landeron, de Lignières et de St-Blaise. Le comité de pilotage (Copil) a donné jeudi deux dates clés pour sa réalisation: le 25 juin 2015, les conseils généraux se prononceront sur le texte de la convention de fusion. En cas d'acceptation, la votation populaire aura lieu le 29 novembre 2015.

Phase de construction

Si la fusion est entérinée, les autorités de cette nouvelle commune neuchâteloise pourraient être désignées dans le cadre des élections communales du printemps 2016 avec une entrée en force en janvier 2017. Le projet est en pleine phase de construction, a souligné le Copil qui compte deux représentants de chacun des exécutifs.

Six groupes de travail composés de représentants des exécutifs et des législatifs communaux ont commencé à définir les lignes directrices, les prestations et services de la future commune fusionnée. Celle-ci compterait quelque 17'300 habitants et abriterait le plus grand vignoble neuchâtelois.

Les derniers projets de fusion à avoir abouti dans le canton de Neuchâtel remontent à novembre 2011 avec la création de la commune de Val-de-Ruz et celle de Milvignes regroupant Auvernier, Bôle et Colombier. (ats)

Ton opinion