Actualisé 10.11.2012 à 08:50

Etats-Unis

Projet de vente d'armement avec l'Arabie saoudite

Le Pentagone a notifié le Congrès américain du projet de vente à l'Arabie saoudite de 20 avions de transport C- 130 et de 5 avions-ravitailleurs KC-130. Le contrat porte sur 6,7 milliards de dollars (5,25 milliards de francs).

Le Congrès dispose de 30 jours pour soulever d'éventuelles objections, faute de quoi le contrat sera alors conclu. La vente comprend également 120 moteurs d'avions, 25 «Liaison 16», un système de communication de l'Otan, les pièces de rechange et l'entraînement nécessaires, précise un communiqué de la DSCA.

Les principaux industriels à bénéficier de ce contrat sont l'avionneur Lockheed Martin, l'équipementier General Electrics et le motoriste Rolls Royce.

«L'Arabie saoudite a besoin de ces appareils pour maintenir une force vieillissante», justifie l'Agence de coopération de défense et de sécurité (DSCA). Selon la DSCA, ces 25 appareils «n'altéreront pas l'équilibre militaire dans la région».

Ryad a renforcé de façon significative ses achats de matériel militaire ces dernières années. Il a conclu fin 2010 le plus gros contrat d'armement jamais engagé par Washington, d'une valeur de 60 milliards de dollars.

L'administration américaine favorise les ventes d'armes à ses alliés arabes du Golfe afin de contrer l'Iran accusé de vouloir se doter de l'arme nucléaire. Pour l'industrie de défense américaine, cette perspective de vente est une bonne nouvelle au moment où le budget du Pentagone s'apprête à baisse après une décennie de forte croissance.

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!