Lavaux (VD): Promeneurs dans les vignes: la police veille au grain
Publié

Lavaux (VD)Promeneurs dans les vignes: la police veille au grain

Le nombre de promeneurs sur les chemins viticoles est en hausse exponentielle. Des incivilités ont parfois lieu. Pour mieux gérer ce problème, la police a désigné un délégué aux affaires viticoles et au tourisme.

par
Abdoulaye Penda Ndiaye
La région de Lavaux veut attirer touristes et promeneurs mais sans empiétement dans le vignoble. Pour y arriver, la police a lancé un poste de délégué aux affaires viticoles et au tourisme.  

La région de Lavaux veut attirer touristes et promeneurs mais sans empiétement dans le vignoble. Pour y arriver, la police a lancé un poste de délégué aux affaires viticoles et au tourisme.

DR

Loisirs en veilleuse, établissements publics fermés, beaucoup de citoyens se rabattent sur les promenades en plein air. C’est dans ce contexte que les chemins viticoles de Lavaux connaissent depuis un an une fréquentation dont le rythme et le volume soutenus ainsi que les nuisances ont fini par affecter le travail de certains vignerons. Pour une cohabitation sans pépins entre promeneurs avides de liberté et vignerons attachés à leurs vignes, Police Lavaux a mis en place un délégué aux affaires viticoles et au tourisme. Sa mission consistera à identifier les problématiques liées aux nuisances de la population sur l’exploitation de la vigne. «À notre connaissance, une telle démarche est unique en Suisse et vraisemblablement en Europe aussi», a salué vendredi Raphaël Cavin, commandant de Police Lavaux.

En parallèle du «gendarme des vignes», une opération «Prévention vignoble» sera menée du week-end de Pâques à l’automne prochain par des guides du patrimoine et des bénévoles formés par l’association Lavaux Patrimoine mondial et Police Lavaux, qui vont sillonner les paysages kaléidoscopiques de Lavaux, inscrits depuis 2007 à l’Unesco. «Leur rôle sera de sensibiliser et d’informer la population et les touristes sur les bons comportements à adopter lorsqu’ils se rendent et se promènent en Lavaux mais aussi sur les activités, les itinéraires et les atouts touristiques du site», a rappelé Vincent Bailly, directeur de Lavaux Patrimoine mondial.

«En ces temps difficiles, je comprends les envies de promenade. Que des gens s’asseyent sur mon mur pour contempler l’horizon, je les reçois avec plaisir. Mais pas pour jouer au frisbee dans mes vignes ou y laisser des déchets», a argué le vigneron Blaise Duboux.

Ton opinion

277 commentaires