Berne: Promotion à l'armée: Broccoli devient brigadier!

Actualisé

BernePromotion à l'armée: Broccoli devient brigadier!

Une chatte de 10 ans, nommée Broccoli, vit depuis 2005 à la caserne militaire de Lyss (BE). L'animal a obtenu le grade de brigadier en 2012 et fait officiellement partie de l'inventaire de l'armée.

par
Olivia Fuchs

Brigadier Broccoli au rapport. «Elle s'appelle ainsi parce que c'est ce qu'elle a mangé en premier en arrivant ici», se souvient Werner Holzer, administrateur adjoint de la place d'armes de Lyss (BE). Depuis 2005, cette chatte désormais âgée de 10 ans vit à la caserne militaire. Depuis l'année passée, l'animal fait officiellement partie de l'inventaire de l'armée suisse. Broccoli a même obtenu le grade de brigadier, écrit mercredi la «Berner Zeitung».

Avec cette admission, l'armée suisse compte 3 chats, 300 chiens militaires et 350 chevaux. Les deux autres chats vivent à Sand-Schönbühl (BE) et ont été «officiellement» engagés pour chasser les souris qui pourraient détruire les stocks de foin, de paille et d'avoine. Broccoli, en revanche, n'est pas soumise à des tâches militaires particulières. «Elle fait en sorte que les militaires soient de bonne humeur», explique le lieutenant-colonel Hans Schori.

Selon Werner Holzer, le «recrutement» de Broccoli présente des avantages concrets. Ainsi, les soldats ne devront plus payer sa nourriture de leur poche. Et en cas de maladie, la chatte peut se faire soigner par le vétérinaire de la place d'armes de Sand-Schönbühl. Au fil des années, Broccoli a acquis une certaine notoriété. Sur Facebook, l'animal a plus de 700 amis.

La police pleure toujours son chat

Les gendarmes de la police cantonale vaudoise ont aussi eu leur mascotte, qu'ils avaient baptisée «Jacqueline Zephir». L'animal avait pris ses quartiers dans les locaux de la police, au Mont-sur-Lausanne. Le 20 juin 2012, la chatte avait perdu la vie dans un accident. Sur la page Facebook de l'animal décédé, un agent écrit: «Et oui, déjà une année que tu nous a quittés. Tes miaulements et tes ronronnements n'avaient pas leur pareil pour nous rendre le sourire au retour de certaines interventions. Personne n'a encore pris ta place et décidé de nous adopter comme tu l'avais fait, mais on voit de temps en temps un chat, qui pourrait être ta soeur, se balader autour de notre centre comme tu le faisais au début. Qui sait...»

Ton opinion