Berne: Promotion des opérations réalisées en ambulatoire
Actualisé

BernePromotion des opérations réalisées en ambulatoire

Les caisses maladies ne pourraient rembourser certains traitements que s'ils sont réalisés en un seul jour.

par
jbm
Une intervention sans hospitalisation permet des économies.

Une intervention sans hospitalisation permet des économies.

istock

Se faire opérer des varices, d'une hernie, des amygdales, des hémorroïdes ou encore pour une circoncision, à l'avenir ces interventions risquent de n'être prises en charge par les caisses maladies que si elles sont traitées de manière ambulatoire.

L'Office fédéral de la santé publique (OSFP) va présenter une liste d'opérations qui entreront dans ces critères révèle la «NZZ am Sonntag.» Des critères d'exception seront néanmoins prévus comme par exemple, le cas de patients présentant des complications.

Des économies

Les interventions qui ne nécessitent pas d'hospitalisation sont moins chères pour l'ensemble du système de santé, mais elles sont encore peu utilisées en Suisse en comparaison internationale. Des économies estimées entre 70 et 250 millions de francs par an sont attendues.

En prenant ainsi les devants, Berne veut éviter que chaque canton n'établisse sa propre liste, comme l'ont déjà annoncé Lucerne et Zurich.

Les médecins et chirurgiens se disent déjà inquiets de cette mesure. Ils affirment que la décision de pratiquer une intervention chirurgicale en ambulatoire ou en stationnaire doit continuer à être prise d'après des examens médicaux et non en suivant des critères politiques.

Ton opinion