Transphobie: Netflix soutient Dave Chappelle
Publié

États-UnisPropos transphobes: Netflix soutient Dave Chappelle

La plateforme ne supprimera pas le spectacle de l’humoriste de son offre, malgré des accusations de transphobie.

Netflix a défendu lundi 11 octobre 2021 son choix de diffuser un spectacle de l’humoriste américain Dave Chappelle dans lequel il tient des propos jugés transphobes par certains, selon «Variety».

Ce n’est pas la première fois que le comique de 48 ans, récompensé plusieurs fois aux Emmy et Grammy Awards et connu pour ses sketches sur le racisme, est critiqué pour des propos considérés homophobes ou transphobes. Il est cette fois au centre d’une polémique suite à des blagues sur le genre dans son show «The Closer», sorti le 5 octobre 2021.

«Le genre est un fait. Chaque être humain dans cette pièce, chaque être humain sur Terre a dû passer entre les jambes d’une femme pour être sur Terre. C’est un fait», dit-il notamment dans le spectacle. L’Américain prend également la défense de l’auteure britannique J.K. Rowling, accusée par certains d’avoir tenu des propos insultants à l’égard des personnes transgenres sur Twitter. Ces déclarations n’ont pas été du goût d’associations de défense des LGBTQ, comme la National Black Justice Coalition, qui a demandé à Netflix de déprogrammer ce spectacle.

Mais dans un mémo adressé aux salariés, Ted Sarandos, codirecteur exécutif du groupe, a déclaré que le travail de Dave Chappelle ne s’apparentait pas à de la «haine» et que la société ne retirerait pas le programme, indique «Variety», qui a pu consulter le document. «Nous n’autorisons pas sur Netflix les programmes conçus pour inciter à la haine ou à la violence, et nous ne pensons pas que «The Closer» franchisse cette limite», a affirmé Ted Sarandos, ajoutant que Dave Chappelle était l’un des artistes les plus populaires du moment. Il a cependant admis qu’il était parfois difficile de faire la distinction entre le commentaire et l’insulte, «surtout avec le stand-up qui existe pour repousser les limites».

Selon «Variety», trois employés qui s’étaient invités à une réunion virtuelle de cadres afin de protester contre ce spectacle ont été suspendus. D’après le média, cette liste comprend l’ingénieure Terra Field, qui s’identifie comme transgenre et avait affirmé sur Twitter la semaine dernière que Dave Chappelle attaquait «la communauté trans et la validité même de la transidentité». Ils ont été sanctionnés pour avoir participé à une réunion à laquelle ils n’étaient pas invités, et non pour avoir critiqué le programme, avance le magazine.

(AFP)

Ton opinion