Turquie: Protestation dans le métro d'Istanbul
Actualisé

TurquieProtestation dans le métro d'Istanbul

Des manifestants ont protesté près de la place Taksim, à Istanbul, en Turquie, mardi.

Près d'un millier de personnes se sont réunies mardi dans la station de métro de la place Taksim, à Istanbul. Elles ont réclamé la gratuité des transports en commun et dénoncé la corruption du gouvernement.

Ce rassemblement s'est déroulé en réaction aux blessures infligées la veille par un agent de sécurité du métro stambouliote à un jeune vendeur à la sauvette. Ce dernier avait franchi les tourniquets d'entrée sans présenter de titre de transport.

A l'appel de collectifs de jeunes et de syndicats, les participants sont délibérément entrés dans les couloirs du métro sans payer. Ils ont crié à l'intention des agents de sécurité: «si c'est facile, venez nous frapper à notre tour».

Gouvernement visé

Leur protestation a rapidement visé le gouvernement du Premier ministre Recep Tayyip Erdogan. Celui-ci est éclaboussé depuis deux semaines par une enquête anticorruption qui a conduit à l'incarcération d'une vingtaine de personnalités proches du pouvoir, à la démission de trois ministres et à un remaniement ministériel.

«En achetant un ticket de métro, on remplit de billets leurs cartons à chaussures», pouvait-on lire sur des pancartes. Une allusion à de fortes sommes d'argent liquides retrouvées dans des cartons à chaussures chez des prévenus dans l'affaire de corruption.

Coups de matraque

Des manifestations équivalentes se sont déroulées dans le métro d'Ankara et d'Izmir (ouest), selon les médias turcs.

Dans la capitale, des échauffourées ont opposé une centaine de manifestants aux agents de sécurité. Ces derniers les ont dispersés à coups de matraque. Au moins une personne a été blessée, a rapporté l'agence Dogan. (ats/afp)

Ton opinion