Takeshi Kitano: Provoquer des réactions violentes

Actualisé

Takeshi KitanoProvoquer des réactions violentes

Takeshi Kitano, en très grande forme, offre en compétition un film jubilatoire où il ne ménage pas le public.

par
Caroline Vié
cannes

La projection d'«Outrage», le film de Takeshi Kitano, a joyeusement secoué les festivaliers. Le grand retour au film de yakuzas de l'auteur de «Sonatine» décrit les rivalités mortelles d'un groupe de gangsters en offrant son quota de scènes violentes et/ou tordantes.

20minutes online. Vous n'y allez pas de main morte pour la violence...

Takeshi Kitano. Les yakuzas ne sont pas des tendres et je n'ai fait que m'amuser avec leurs codes et leurs excès. Je reconnais cependant que le film peut choquer les âmes sensibles, ce qui m'amuse plutôt. J'aime provoquer des réactions violentes.

Pourquoi ne jouez-vous qu'un petit rôle?

J'aimais l'idée de faire un film choral et de diriger des acteurs qui ne m'étaient pas familiers. On s'est bien amusés à improviser des dialogues orduriers, ce qui m'a rappelé le temps où je jouais des sketches au café-théâtre.

Ce n'était pas trop douloureux de ne pas vous mettre en vedette?

J'ai même dû me rajouter des scènes parce que mon producteur trouvait qu'on ne me voyait pas assez! C'était libérateur de ne pas être de tous les plans. J'ai pu me consacrer davantage à la mise en scène.

Que diriez-vous de recevoir la Palme d'or?

Franchement, je n'y crois pas, mais j'avoue que cela me ferait bien rigoler de l'avoir pour ce film-là! Je me suis rarement autant lâché que pour une certaine scène qui fera passer au spectateur l'envie d'aller chez le dentiste!

Ton opinion