Allemagne/Suisse: Prudence lors des manif' de l'extrême-droite

Actualisé

Allemagne/SuissePrudence lors des manif' de l'extrême-droite

Le Département fédéral des affaires étrangères estime qu'il faut se montrer prudent après les manifestations d'extrême-droite à Chemnitz.

1 / 32
Un procès sous tension a débuté lundi contre un groupuscule néonazi de Chemnitz accusé d'avoir voulu perpétrer des attentats en Allemagne. (lundi 30 septembre 2019)

Un procès sous tension a débuté lundi contre un groupuscule néonazi de Chemnitz accusé d'avoir voulu perpétrer des attentats en Allemagne. (lundi 30 septembre 2019)

Keystone
Un procès sous tension a débuté lundi contre un groupuscule néonazi de Chemnitz accusé d'avoir voulu perpétrer des attentats en Allemagne. (lundi 30 septembre 2019)

Un procès sous tension a débuté lundi contre un groupuscule néonazi de Chemnitz accusé d'avoir voulu perpétrer des attentats en Allemagne. (lundi 30 septembre 2019)

Keystone
Deux policiers se tiennent devant un bâtiment du tribunal régional supérieur de Dresdeoù s'ouvre le procès contre un Syrien accusé d'homicide involontaire à Chemnitz. Pour des raisons de sécurité et de grand intérêt public, le procès a lieu à Dresde. (mars 2019)

Deux policiers se tiennent devant un bâtiment du tribunal régional supérieur de Dresdeoù s'ouvre le procès contre un Syrien accusé d'homicide involontaire à Chemnitz. Pour des raisons de sécurité et de grand intérêt public, le procès a lieu à Dresde. (mars 2019)

Keystone

Le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) a mis à jour ses conseils aux voyageurs pour l'Allemagne après les violences survenues dans l'ex-RDA. Il préconise la «prudence» près des manifestations.

«Le pays est stable. Dans les grandes villes, des manifestations peuvent cependant avoir lieu. La prudence est de mise si vous vous trouvez à proximité d'une manifestation, car des débordements sont possibles», écrit le DFAE dans ses conseils aux voyageurs publiés sur son site. La même phrase a été tweetée par les services d'Ignazio Cassis.

Le texte ne fait pas directement référence aux violences et aux «chasses à l'étranger» qui ont émaillé ces derniers jours les rassemblements organisés par l'extrême-droite à Chemnitz depuis la mort Allemand de 35 ans, tué à coups de couteau le week-end dernier. La police a arrêté deux suspects, un Syrien et un Irakien.

L'avertissement helvétique n'est pas passé inaperçu outre-Rhin où il est commenté avec étonnement et consternation dans la presse.

Nouveau rassemblement à Chemnitz

(nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion