Argovie: Prune de 500 francs pour une fausse note à l'armée
Actualisé

ArgoviePrune de 500 francs pour une fausse note à l'armée

Un membre d'une fanfare militaire a été amendé après un raté lors d'un concert. Choqué, son colocataire monte au front.

par
vro/frs

Au pays du tip-top en ordre, on ne rigole pas avec la discipline. Un tambour militaire, étudiant dans le civil, l'a appris à ses dépens. En juin dernier, la fanfare militaire à laquelle il appartient donnait un concert à Landquart lorsqu'il a oublié un coup de cymbales.

Espérant se rattraper, le distrait l'a joué à la mesure d'après. Un raté qui a dénaturé l'œuvre, selon les autorités militaires, et qui a valu une amende de 500 francs au soldat.

Le musicien ne l'a pas entendu de cette oreille. Soutenu par son commandant de compagnie, il a fait recours. Selon lui, il n'existe pas de clause punissant les fausses notes dans le code pénal militaire. Il faut pourtant croire que oui, puisque la prune, bien que ramenée à 150 francs, a été maintenue. Pour la justice, le tambour a commis une légère violation des devoirs de service, selon l'acte disciplinaire. Le règlement, lui, stipule qu'une infraction est punie disciplinairement que si elle n'est que de peu de gravité.

Appel à l'aide

Outré par cette décision, le colocataire du percussionniste a pris les choses en main. Lui-même musicien, il a publié une vidéo, demandant au passage un petit geste pour aider à payer l'amende.

Posté vendredi, son plaidoyer a déjà été vu par des dizaines de milliers de personnes et a reçu le soutien de plusieurs membres de fanfares militaires. Le colocataire a promis de remercier les donateurs en rejouant la fameuse marche devant la caserne d'Aarau. Avec le coup de cymbales au mauvais moment en prime.

Ton opinion