Automobile : PSA centralise ses sièges suisses à Zurich
Actualisé

Automobile PSA centralise ses sièges suisses à Zurich

Le constructeur automobile français réunira sur un seul site à Zurich les sièges de Peugeot (Suisse), pour l'heure à Berne, et de Citroën (Suisse), à Genève. Plusieurs dizaines d'emplois sont affectés.

Le nouveau siège de PSA Suisse devrait être opérationnel d'ici à fin 2012, ont indiqué vendredi Peugeot Suisse et Citroën Suisse dans un communiqué, revenant sur une information parue dans la «Tribune de Genève» et «24 heures». Le personnel a été mis au parfum la veille d'une mesure qui vise à renforcer les synergies.

Transferts de personnel

Dans le détail, Peugeot Suisse emploie quelque 60 personnes. La société est implantée depuis 2004 à Moosseedorf, dans la grande banlieue de Berne. Auparavant, et ce depuis 1948, elle était installée au sein même de la capitale fédérale.

L'entité Citroën Suisse est pour sa part basée à Genève depuis 1924, la filiale ayant été inaugurée à l'époque par André Citroën lui-même. Elle occupe également environ 60 employés.

L'impact de la mesure de regroupement n'est pas encore connu dans le détail, notamment en termes de doublons dans les fonctions. Le double déménagement implique aussi des transferts de personnel.

Selon le communiqué, Peugeot et Citroën ne quittent évidemment pas complètement ces lieux. Ceux-ci sont également l'implantation de grands garages (Löwen à Moosseedorf et Acacias à Genève), qui emploient chacun quelque 90 personnes.

Se rapprocher du centre

L'idée de réunir les forces à Zurich est motivée par «une décision de rapprocher les fonctions de siège du centre économique et des affaires automobiles du pays», relève Olivier Thrierr, directeur général des deux marques en Suisse depuis début 2012. Celles-ci continueront «à agir de manière indépendante sur le marché».

Le groupe PSA, à la lumière des chiffres de 2011 d'auto-suisse, l'association des importateurs suisses d'automobiles, détient quelque 9% du marché automobile helvétique. La marque Peugeot a écoulé l'an dernier environ 15'200 voitures, alors que la marque Citroën en a vendu près de 13'000.

Mauvaise année 2011

Le regroupement à Zurich s'inscrit dans un contexte plus large de rationalisation au niveau du groupe français. PSA a en effet déjà procédé de la sorte en Allemagne et au Royaume-Uni. D'autres marchés européens devraient connaître une évolution similaire.

PSA Peugeot Citroën cherche à réduire ses coûts après une mauvaise année 2011, au terme de laquelle il a vu son bénéfice net être divisé par deux à 588 millions d'euros. Le chiffre d'affaires a en revanche augmenté de 7% par rapport à 2010 pour s'inscrire à 59,9 milliards d'euros (72 milliards de francs).

(ats)

Ton opinion