Euro 2016: Puma avoue avoir utilisé du matériel défectueux
Actualisé

Euro 2016Puma avoue avoir utilisé du matériel défectueux

L'entreprise a levé le voile sur les raisons de la faiblesse des maillots de la Nati dimanche soir, face à la France.

par
dmz
1 / 76
Saint-Etienne, France
Saint-Etienne, France

Granit Xhaka fut le seul joueur à rater son tir au but face à la Pologne. Un raté fatal à la Suisse (Samedi 25 juin 2016).

Keystone
Saint-Etienne, France
Saint-Etienne, France

Xherdan Shaqiri a redonné de l'espoir à tout un pays en égalisant en fin de match sur un ciseau acrobatique (Samedi 25 juin 2016).

Keystone
Saint-Etienne, France
Saint-Etienne, France

La Suisse a encaissé un but sur un contre polonais peu avant la pause (Samedi 25 juin 2016).

Keystone

«Notre analyse démontre que les maillots du match de dimanche ont été conçus avec du tissu défectueux. Cela est dû à un mauvais contrôle de la chaleur, de la pression et du temps de production. Les maillots sont composés d'un mélange d'élasthanne et de polyester. Le matériel incriminé n'a été utilisé que dans une petite partie de l'équipement de l'équipe de Suisse», explique Puma à nos confrères de Watson.

L'entreprise assure par ailleurs que tous les stocks de maillots des équipes de l'Euro ont été analysés et promet: «Le cas ne se répétera pas.» La technologie utilisée est appliquée depuis 2014, poursuit la firme qui explique qu'il n'y avait encore jamais eu de problèmes.

Le groupe fournit les tuniques de cinq équipes participant à l'Euro 2016: l'Autriche, l'Italie, la République tchèque, la Slovaquie et la Suisse. Les maillots arborant un félin bondissant ont tous été produits en Turquie, indique Puma.

Dimanche soir, au moins quatre joueurs suisses (Mehmedi, Embolo, Dzemaili et Xhaka) ont dû changer de tunique sous les objectifs des caméras. D'autres ont dû se changer à la mi-temps.

Cette déconvenue vaut à Puma d'être copieusement raillé sur les réseaux sociaux et égratigne l'image du groupe, en pleine tentative de redressement après des années de traversée du désert. «J'espère que Puma ne fabrique pas de préservatifs», a ironisé Xherdan Shaqiri sur la télévision suisse SRF.

L'incident est d'autant plus fâcheux pour la marque au félin bondissant que celle-ci avait annoncé vouloir mettre l'accent sur le «design» et «l'innovation technologique» durant l'Euro 2016 pour se démarquer des deux géants du secteur Adidas et Nike. (dmz/ats)

Ton opinion