Puma fait son beurre grâce au Mondial
Actualisé

Puma fait son beurre grâce au Mondial

L'équipementier sportif allemand Puma a augmenté ses ventes dans le football de 40% au premier semestre grâce au Mondial 2006, pour lequel il a dépassé ses attentes.

«Nous avons non seulement atteint, mais même clairement dépassé nos objectifs pour le Mondial», commentait dans un communiqué Jochen Zeitz, patron de la marque au félin. Puma n'a toutefois pas publié de chiffre en valeur absolue.

Pour la première fois de l'histoire du groupe bavarois, une des équipes qu'il parraine, l'Italie, est en finale de la compétition. Puma équipait 12 équipes en lice, plus que ses concurrents Adidas (6) et Nike (8). Sur ces formations, seule la Squadra Azzurra a passé le cap du deuxième tour. Mais le groupe tire satisfaction du fait qu'il a été «la marque la plus présente sur le terrain», à 34 des 64 rencontres.

Puma mise beaucoup sur l'Euro 2008, pour lequel il équipe les deux sélections des pays hôtes, la Suisse et l'Autriche. Et pendant ce Mondial-2006 le groupe a déjà donné le coup d'envoi de sa campagne marketing pour le Mondial 2010 en Afrique du Sud, profitant de sa popularité sur le continent. Le groupe équipait pour l'édition 2006 les cinq équipes africaines en compétition (Ghana, Angola, Togo, Côte d'Ivoire, Tunisie).

Adidas et Nike ont également déjà fait savoir qu'ils avaient dépassé leurs objectifs liés au Mondial 2006. La marque aux trois bandes avait déjà vendu à mi-parcours de l'événement pour 1,2 milliard d'euros (1,9 milliard de francs) d'articles de football. (ap)

Ton opinion