Actualisé

Belgique Punis s'ils parlent français à la récré

Un nouveau règlement linguistique, dans une école primaire néerlandophone de Belgique, prévoit des heures de «colle» pour les élèves surpris en train de parler le français dans la cour de récréation.

Les enfants doivent s'exprimer uniquement en néerlandais au collège Saint-Pierre de Jette. S'ils sont surpris à trois reprises en train de parler français dans la cour de récréation, ils seront collés et devront assister à un cours de langue, rapporte la chaîne de télévision vtm.

«Ce n'est pas juste», juge un parent d'élève interrogé par la chaîne, en s'interrogeant sur le bien-fondé de la mesure. «Nous ne le voyons pas comme une punition», mais plutôt comme une façon d'encourager les élèves à parler le néerlandais, se défend la directrice de l'établissement, Veronique Vanhercke, au micro de vtm.

La Belgique est empêtrée depuis plusieurs années dans une querelle linguistique entre ses communautés wallone (francophone) et flamande (néerlandophone). Une querelle qui a même provoqué une grave crise politique, que le nouveau Premier ministre Elio di Rupo s'efforce de résoudre depuis son entrée en fonction en décembre.

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!