Actualisé 26.07.2018 à 08:44

Etats-Unis

Pyongyang va restituer les dépouilles de militaires US

Vendredi les corps des soldats américains tués lors de la guerre de Corée vont être rapatriés. Cette décision a été prise lors du sommet historique entre les Etats-Unis et la Corée du Nord.

1 / 150
La Corée du Nord a menacé lundi d'interrompre le dialogue avec les États-Unis alors que le chef de la diplomatie américaine s'est dit impatient que les négociations reprennent. (31 mars 2020)

La Corée du Nord a menacé lundi d'interrompre le dialogue avec les États-Unis alors que le chef de la diplomatie américaine s'est dit impatient que les négociations reprennent. (31 mars 2020)

AFP
Pyongyang a réalisé, pour la quatrième fois en mars, des tirs de projectiles, vraisemblablement des missiles balistiques. Ces essais interviennent au moment où toute l'attention de la communauté internationale se focalise sur la lutte contre le Covid-19. (Dimanche 29 mars 2020)

Pyongyang a réalisé, pour la quatrième fois en mars, des tirs de projectiles, vraisemblablement des missiles balistiques. Ces essais interviennent au moment où toute l'attention de la communauté internationale se focalise sur la lutte contre le Covid-19. (Dimanche 29 mars 2020)

Keystone
La Corée du Nord a tiré deux missiles balistiques de courte portée vers la mer du Japon. (Samedi 21 mars 2020)

La Corée du Nord a tiré deux missiles balistiques de courte portée vers la mer du Japon. (Samedi 21 mars 2020)

AFP

La restitution des dépouilles de militaires tombés lors du conflit de 1950-1953 faisait partie de l'accord signé le 12 juin par le président américain Donald Trump et le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un.

Le premier rapatriement se fera vendredi, jour du 65e anniversaire de l'armistice qui avait mis un terme à la guerre, rapporte Yonhap en citant des sources diplomatiques.

Les dépouilles doivent être acheminées par les airs de l'aéroport nord-coréen de Kalma (est) jusqu'à la base aérienne d'Osan, au sud de Séoul. De là, elles seront expédiées dans un laboratoire de Hawaï, selon Yonhap.

Un porte-parole de l'armée américaine s'est refusé à commenter cette information. Le secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo avait indiqué la semaine dernière que les rapatriements débuteraient prochainement, mais il n'avait pas confirmé les informations de presse sur les transferts vendredi de 50 à 55 dépouilles.

5300 corps encore en Corée du Nord

Des responsables américains et nord-coréens s'étaient réunis la semaine dernière dans le village frontalier de Panmunjom, où fut signée la trêve de la guerre de Corée, dans la zone démilitarisée (DMZ), pour discuter de cette question.

Selon l'association d'anciens combattants Veterans of Foreign Wars (VFW), plus de 35'000 Américains ont été tués sur la péninsule coréenne pendant la guerre de Corée. Parmi eux, 7700 sont encore considérés comme portés disparus, dont 5300 en Corée du Nord.

Un premier accord entre Washington et Pyongyang a permis le rapatriement de 229 lots de dépouilles entre 1990 et 2005. Mais cet accord a été suspendu lorsque les relations entre les deux pays s'étaient détériorées. (nxp/afp)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!