Corées: Pyongyang veut rouvrir Kaesong, Séoul refuse

Actualisé

CoréesPyongyang veut rouvrir Kaesong, Séoul refuse

La Corée du Nord a annoncé mercredi vouloir rouvrir la zone industrielle de Kaesong, fermée depuis avril. Son voisin du sud avait laissé entendre quelques minutes auparavant que le site pourrait être définitivement fermé.

Le Comité nord-coréen pour la réunification pacifique de la Corée, qui s'occupe des relations entre les deux pays, a proposé à Séoul de mener de nouveaux pourparlers afin de normaliser le projet et indiqué que la sécurité des Sud-coréens qui se rendent dans le complexe serait garantie, dans un communiqué publié par l'agence officielle nord-coréenne KCNA.

Le Comité est «motivé par son désir d'instaurer une nouvelle phase de réconciliation, de coopération, de paix, de réunification et de prospérité en normalisant les opérations dans la zone de Kaesong», a-t-il dit.

Le communiqué a été publié moins de deux heures après que la Corée du Sud ait annoncé vouloir verser des indemnités financières à 109 de ses entreprises présentes dans le parc industriel. Cette décision laisse entendre que Séoul souhaite fermer définitivement le site.

«Ultime opportunité»

Séoul avait lancé à Pyongyang une «ultime opportunité» de négocier en vue de la réouverture du site, offre à laquelle Pyongyang n'avait pas répondu.

Située en territoire nord-coréen juste au bord de la frontière, la zone de Kaesong, créée en 2004, emploie 53'000 personnes et constitue une source majeure de revenus pour Pyongyang qui en tire près de 90 millions de dollars par an. (ats)

Ton opinion