Annonces du Conseil fédéral: Qu’a voulu dire Alain Berset avec cette story sur Instagram?
Publié

Annonces du Conseil fédéralQu’a voulu dire Alain Berset avec cette story sur Instagram?

Mardi soir, le ministre a indiqué sur son compte être en train de travailler, en musique, à la très attendue séance de ce mercredi. Le choix de la chanson revêt-il des indices sur la teneur des annonces?

par
Yannick Weber

Tout le monde attend la conférence de presse de ce mercredi après-midi, où le Conseil fédéral doit annoncer un plan de sortie du semi-confinement. Mardi soir, alors que la presse dessinait les différents scénarios possibles, le ministre de la santé Alain Berset a publié sur Instagram une story qui a retenu l’attention de ses 107’000 followers, disant qu’il était «en train de travailler à la séance de demain».

Alain Berset, également ministre de la culture, a coutume de publier différentes choses sur son compte, notamment les choix musicaux qui l’accompagnent le long de son parcours. Jouons le jeu de l’interprétation et partons du principe que les titres qu’il sélectionne ne sont pas choisis par hasard. Ci-dessous, le morceau choisi, du groupe electro anglais Crazy P.

Crazy? Fou? Espérons qu’Alain Berset ne suggère pas qu’il est en train de céder à la folie. Et le titre, «Like a fool»: le Fribourgeois ne veut sûrement pas dire par là qu’il prépare pas sa séance «comme un idiot». Et, graphiquement, cette flèche dirigée vers le haut sur la dernière branche du «W» initial, écrit des mains du ministre?

Que dire enfin de l’image de couverture, de ses couleurs et de ses formes géométriques? Alain Berset était-il sous l’emprise de substances psychotropes au moment de choisir son titre, ou essayait-il de nous avertir que nous en aurions tous besoin pour surmonter ce qui allait arriver?

Qu’est-ce que ça signifie?

Qu’est-ce que ça signifie?

Souvenons-nous que le ministre est sous pression: les milieux économiques et une partie de la population appellent à des réouvertures: il en irait de la santé économique et psychique du pays. D’un autre côté, les épidémiologistes s’inquiètent d’un relâchement trop rapide, alors que les variants continuent de progresser.

Tiraillé, Alain Berset a-t-il choisi de pencher d’un côté? «Soyons fous, soyons idiots», rouvrons tout, dansons et chantons? Ou au contraire, devons-nous nous réfugier dans la musique et les drogues hallucinogènes pour nous évader de notre froide et virale réalité?

De la folie au pragmatisme

La presse imagine volontiers un entre-deux: un déconfinement total comme l’exige l’UDC et un status quo semblent peu probables. Se dessinent par contre des réouvertures dans les commerces «non essentiels», certains lieux de culture, éventuellement les terrasses des bars et restaurants, ainsi qu’un plan de sortie par étapes, comme au printemps dernier.

Des réponses seront apportées lors de la conférence de presse de ce mercredi après-midi. Vous pourrez la suivre en direct sur notre app et notre site.

Ton opinion