Lignières (NE): «Quand je l'ai appelé, le lynx s'est approché»
Publié

Lignières (NE)«Quand je l'ai appelé, le lynx s'est approché»

Une automobiliste a été surprise par l'attitude d'un lynx qui se comportait «comme un gros chat». Elle a même essayé de le caresser.

par
Xavier Fernandez

Dans la nuit de samedi à dimanche, vers 1 h du matin, une jeune Neuchâteloise a fait une rencontre improbable. «Sur un talus au bord de la route, j'ai aperçu la silhouette d'un félin de grande taille. Comme je pensais qu'il s'agissait simplement d'un énorme chat, je l'ai appelé en espérant le voir de plus près», raconte cette automobiliste qui se trouvait sur la route reliant Lignières à Voëns (NE).

L'animal a répondu à ses appels, et s'est approché tranquillement. Quelle n'a pas été sa surprise, lorsqu'elle a constaté qu'en réalité il s'agissait d'un lynx! «Le plus étrange, c'est qu'il se comportait vraiment comme un gros chat. Il a commencé par renifler ma voiture et en a fait deux fois le tour. Il n'avait absolument pas peur, bien au contraire!» explique la jeune femme.

«Il a fait un bond en arrière»

Au moment où le lynx est revenu à la hauteur de sa fenêtre, la conductrice a tendu le bras pour essayer de le caresser. Mais l'animal a fait un bond en arrière, et s'est ensuite éloigné tout aussi tranquillement qu'il était arrivé. «J'ai même eu le temps de sortir mon téléphone pour le filmer. Je n'en revenais pas.»

Le garde-faune Jean-Pierre Flück n'est quant à lui pas surpris. «Le lynx n'a probablement pas remarqué, dans un premier temps, qu'il y avait un humain dans la voiture. Et, comme c'est un animal plus curieux que craintif, ce comportement peut être qualifié de normal. D'ailleurs, lorsqu'elle a approché sa main et qu'il en a senti l'odeur, il a eu peur. Il n'y a donc là rien d'étonnant. Toutefois, ce genre d'observation demeure très rare», estime-t-il.

Vouloir le toucher n'était pas une bonne idée

En revanche, le garde-faune souligne que la jeune femme a pris des risques en voulant le caresser. «Le lynx est un animal sauvage. Ainsi, on ne peut jamais vraiment savoir comment il va réagir. Et, même si on n'a jamais constaté d'attaque de lynx sur un humain, il est clairement préférable de ne pas essayer de le toucher», conseille Jean-Pierre Flück.

Ton opinion