RTS Un: Quand l'animateur radio se dévoile sur le petit écran
Actualisé

RTS UnQuand l'animateur radio se dévoile sur le petit écran

Pour l'émission «Violon dingue», Vincent Veillon a évoqué son amour de la musique, images inédites de lui enfant et ado à l'appui.

par
Julienne Farine

Difficile de parler de Vincent Veillon sans évoquer «120 secondes», la chronique qu'il animait chaque matin sur Couleur 3 en compagnie de Vincent Kucholl. Corinne Portier et Fabienne Clément, les productrices de «Violon Dingue» ont préféré s'intéresser au côté musicien et mélomane de l'animateur.

«J'étais un peu gêné de toute cette attention. C'est la première fois qu'il y a une recherche, un intérêt pour ce qui me constitue», confie Vincent Veillon. Il faut dire que l'émission retrace pratiquement toute la vie du jeune homme de 28 ans avec des images parfois surprenantes. Un travail de recherche dans les albums de photos a été nécessaire pour l'animateur qui n'a caché aucune photo aux productrices. «J'étais un adolescent parfaitement innocent et gentil, je n'avais rien à cacher», plaisante-t-il.

On découvre ainsi que Vincent Veillon a très vite attrapé le virus musical. Aujourd'hui encore, la musique occupe une très grande place dans sa vie. «J'en ai tout le temps besoin.» Pas question pour autant de tout lâcher pour une carrière dans la chanson. Il pense qu'il faut avoir quelque chose à raconter pour ça et pour le moment, il préfère «faire le con», comme il dit. Il se contente de chanter «L'amour est un oiseau rebelle», de l'opéra Carmen, sous la douche, «parce qu'on peut faire semblant d'avoir l'accent lyrique».

Suivez toute l'actualité des stars sur les réseaux sociaux avec «20 minutes»:

Ton opinion