Actualisé 06.08.2012 à 20:44

LondresQuand la crise sévit, le low-cost cartonne

Alors que nombre de sociétés sont à la peine, easyJet progresse. C'est aussi le cas de Ryanair ou de Dacia

de
jfz
La compagnie aérienne transporte toujours plus de passagers.

La compagnie aérienne transporte toujours plus de passagers.

«Avec la crise, les gens font plus attention à leurs dépenses. Et on le remarque également auprès de la clientèle d'affaires.» C'est une des explications avancées par Peter Voets, porte-parole d'easyJet pour la Suisse, alors que la compagnie aérienne publie une nouvelle fois des chiffres en hausse.

En juillet, elle a transporté 5,86 millions de passagers, ce qui représente une augmentation de 8% par rapport à la même période de l'an passé. Pour Peter Voets, ce résultat est aussi le fruit de la réactivité de l'entreprise, qui allège en été sa desserte de destinations «business», comme Paris ou Bruxelles, pour affecter ses avions au transport de vacanciers vers la Sardaigne, la Corse et la Grèce.

La clientèle suisse n'est pas en reste, avec une hausse de 14% à Genève et de 21% à Bâle, entre avril et juin 2012, sur le même trimestre de l'an passé. Là encore, la crise serait à l'origine de ce succès: «Les Suisses ne sont pas encore prêts à renoncer aux vacances. Mais ils cherchent à partir à meilleur compte», commente Peter Voets.

Autre compagnie à bas coûts, Ryanair a aussi transporté 8% de passagers de plus le mois dernier. Et d'autres domaines, comme l'automobile, montrent que le low-cost profite des budgets plus serrés: Dacia a enregistré une hausse mondiale de 2,5% au premier semestre (+3,7% en Suisse) et Hyundai cartonne carrément, avec une augmentation de 11,5% (+37,2% en Suisse). (jfz/ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!