Football: Quand la presse espagnole se moque du Real
Actualisé

FootballQuand la presse espagnole se moque du Real

Les quotidiens sportifs madrilènes pleurent la fin d'un «cycle unique». Du côté de Barcelone, on se montre plus railleur.

par
Sport-Center

Le quotidien sportif «Marca» n'y va pas par quatre chemins au lendemain de la débâcle du Real Madrid face à l'Ajax Amsterdam (1-4), en 8e de finale retour de Ligue des champions.

Il publie à sa «une» une photo du Stade Santiago Bernabeu en train de se vider derrière une cage vide. Tout en haut de l'image, l'écran géant qui affiche le score final. Et en titre, en plein milieu de la page: «Ci-gît une équipe qui a fait l'histoire», qui peut aussi se comprendre par «Ci-gît une équipe dont l'histoire est finie». Le quotidien madrilène confirme en évoquant la «fin humiliante d'un cycle unique».

«AS» évoque une «Semaine tragique». «En six jours, Madrid se retrouve sans Coupe, ni Liga ni Champions», poursuit le journal, qui précise qu'on a entendu des gens crier «Florentino (Perez, le président) démission» et «des chants pour Cristiano (Ronaldo) à la fin du match».

Le journal barcelonais «Sport» évoque lui aussi «La fin d'une époque», avec la photo d'un joueur du Real qui se cache le visage sous son maillot. «Sport» évoque un «KO honteux à Bernabeu qui le (le Real) sort de la Ligue des champions». «L'Ajax de De Jong a écrasé l'équipe de Solari qui a été éliminée de la course aux trois titres en une semaine», poursuit la publication barcelonaise.

Autre quotidien catalan, «Mundo Deportivo» titre «Rien de rien» à sa «une». Et ajoute: «Un Ajax énorme donne un récital de football et provoque un tremblement de terre aux conséquences encore imprévisibles».

Toujours en Catalogne, «L'Esportiu» se moque ostensiblement du Real en titrant: «Triplé!», puisque le club madrilène a perdu la Ligue des champions, la Liga et la Coupe du Roi «en sept jours de destruction massive à Bernabeu».

En Italie, la «Gazzetta dello Sport» compare cette humiliation à «La chute des Dieux», alors qu'en France, «L'Équipe» a fait dans le «classique»: «L'Ajax lessive le Real». Le quotidien français ne s'est pas senti obligé de rajouter «Ajax lave plus blanc». On l'aura fait pour lui!

Ton opinion