Tuerie de San Bernardino: «Quand la terreur est entrée en Amérique»

Actualisé

Tuerie de San Bernardino«Quand la terreur est entrée en Amérique»

Les images du couple responsable de l'attentat de San Bernardino lors de leur entrée sur le territoire américain tournaient en boucle dans tous les médias américains lundi.

par
MC

«Une photo saisit l'instant où la terreur est entrée en Amérique», titre Fox News, «Bienvenue en Amérique: la nouvelle photo qui montre le couple de la terreur entrer chez nous», indique ABC qui s'est procuré le cliché montrant Tashfeen Malik et Syed Rizwan Farook à l'aéroport de Chicago le 27 juillet 2014.

Depuis ce lundi, on en sait un peu plus sur l'assaillante. La femme qui a tué avec son mari 14 personnes aux États-Unis la semaine dernière, a fréquenté l'une des écoles coraniques les plus connues du Pakistan, a indiqué cette madrasa lundi, levant un peu plus le voile sur sa radicalisation. Tashfeen Malik, 29 ans, s'était inscrite en 2013 à l'Institut al-Huda dans la ville de Multan (centre), un établissement pour les femmes de classe moyenne cherchant à approfondir leur foi musulmane, a indiqué lundi un cadre de cet institut, Imran Amir.

«Elle est devenue plus sérieuse et plus stricte»

C'est l'une des écoles coraniques pour femmes les plus en vue du pays, qui a également des bureaux aux États-Unis, aux Émirats, en Inde et au Royaume-Uni. Cette madrasa n'a pas de lien connu avec des organisations extrémistes, bien qu'elle ait été critiquée pour avoir diffusé une idéologie proche de celle des talibans selon ses détracteurs. Mais le fait que Tashfeen Malik ait fréquenté l'établissement aide à comprendre sa trajectoire vers l'extrémisme, qui a probablement commencé pendant son enfance en Arabie saoudite, s'est poursuivie durant ses études au Pakistan, et a culminé avec l'allégeance qu'elle aurait prêtée au groupe jihadiste État Islamique (EI) peu avant de prendre les armes.

Tashfeen Malik et son mari Syed Farook, 28 ans, ont été tués après avoir perpétré mercredi dernier à San Bernardino, en Californie, une tuerie saluée par l'EI, qui a qualifié le couple de «soldats du califat». Les enquêteurs soupçonnent la jeune femme, arrivée aux Etats-Unis avec un visa de fiancée après avoir vécu au Pakistan mais aussi en Arabie saoudite, d'avoir radicalisé son époux. L'enquête tente d'établir si elle était en contact avec des extrémistes islamistes dans l'un ou l'autre de ces pays.

Selon deux anciennes camarades d'université, Tashfeen Malik a «énormément changé» pendant la période où elle fréquentait l'école coranique. «Petit à petit, elle est devenue plus sérieuse et plus stricte», a indiqué une ancienne étudiante sous couvert d'anonymat. (MC/20 minutes/afp)

Les deux tueurs «radicalisés depuis un bon moment»

Les deux tueurs qui ont massacré 14 personnes la semaine dernière en Californie étaient des musulmans «radicalisés depuis un bon moment» a expliqué lundi un responsable de la police fédérale américaine.

«Nous avons la preuve que les deux personnes se sont exercées au tir» dans certaines zones, notamment celle de Los Angeles et l'un de ces exercices a été effectué «dans les jours précédant de cet événement» survenu mercredi dernier à San Bernardino, a précisé David Bowdich, directeur adjoint du bureau du FBI à Los Angeles.

Ton opinion