Getty Images/iStockphoto
05.11.2020 à 20:28

Quand le bricolage devient un motif de séparation

Tout le monde veut avoir un bel intérieur. Mais les travaux de bricolage sont aussi souvent sources de conflits. Nous allons vous révéler ceux qui mettent le plus en péril votre couple.

von
Meret Steiger
5.11.2020

Qui n’a pas déjà rêvé d’un appartement ou d’une maison parfaite? Ceux qui sont doués en bricolage (ou tout simplement très motivés) se sont peut-être déjà attaqués à des travaux à la maison. Mais ce genre de projet donne souvent lieu à des disputes au sein d’un couple.

Ici, au moins, les tâches sont clairement réparties. D’autres travaux de bricolage, par contre, donnent souvent lieu à des conflits.

Ici, au moins, les tâches sont clairement réparties. D’autres travaux de bricolage, par contre, donnent souvent lieu à des conflits.

Getty Images/iStockphoto

Cela commence déjà par la sortie au magasin de meubles ou de bricolage, un véritable champ de mines pour beaucoup de couples. Les experts de MyJobQuote.co.uk ont interrogé 1986 couples séparés pour savoir quels travaux de bricolage les avaient amenés à se disputer, voire avaient été le motif de leur séparation.

L’assemblage de meubles

Même si le mode d’emploi est simple et que le montage est évident, l’assemblage de meubles est source de conflits pour la plupart des couples.

Même si le mode d’emploi est simple et que le montage est évident, l’assemblage de meubles est source de conflits pour la plupart des couples.

Getty Images

Le projet le plus dangereux pour un couple est l’assemblage d’un meuble. 78% des couples interrogés – soit près de quatre personnes interrogées sur cinq – ont déclaré s’être déjà disputés lors de l’assemblage d’un ou de plusieurs meuble(s). Aussi simple que cette tâche puisse paraître, autant elle est source de stress quand on passe des heures à chercher des vis ou qu’on a mal lu les instructions.

Aménagement et décoration d’intérieur

Lors de la décoration de son intérieur, il arrive parfois que des mondes se heurtent. Lui aime peut-être les guirlandes lumineuses, elle préfère les lignes claires et minimalistes.

Lors de la décoration de son intérieur, il arrive parfois que des mondes se heurtent. Lui aime peut-être les guirlandes lumineuses, elle préfère les lignes claires et minimalistes.

Getty Images

Autre point délicat, le style de décoration. Il n’y a rien d’étonnant à cela, car tout un chacun a ses propres goûts et idées de ce qui est beau. Celles-ci sont forgées par la culture, l’enfance et l’expérience que nous ne partageons pas forcément avec notre partenaire. Et c’est ainsi que le choix de la bonne couleur pour le mur du salon a suscité la controverse pour 72% des ex-partenaires interrogés.

Travaux de peinture non achevés

Au début, on est tout feu tout flamme. Pas plus tard qu’au troisième pan de mur, à la troisième couche de peinture ou au troisième jour, la motivation s’en va, menaçant les projets d’être un échec.

Au début, on est tout feu tout flamme. Pas plus tard qu’au troisième pan de mur, à la troisième couche de peinture ou au troisième jour, la motivation s’en va, menaçant les projets d’être un échec.

Getty Images

À propos, les travaux de peinture sont la troisième source la plus fréquente de conflits. Ils ne concernent cependant pas la couleur choisie, mais la persévérance à aller jusqu’au bout. 67% des personnes séparées interrogées ont déclaré s’être disputées parce que les travaux de peinture n’étaient pas terminés ou simplement parce qu’ils étaient mal réalisés. Les sondés ont affirmé tenir leur partenaire pour responsable de l’échec du projet.

L’argent, une grosse source de conflits

Getty Images/iStockphoto

Cependant, le sondage ne portait pas uniquement sur des projets spécifiques, mais cherchait également à découvrir quels avaient globalement été les points de discorde en matière d’idées de bricolage les plus variées. Et le premier motif en cause est évidemment l’argent. 81% des couples désormais séparés se sont disputés au sujet du budget pour la rénovation, surtout lorsqu’il a été dépassé. Il est suivi, à la deuxième place, par la procrastination, c’est-à-dire le fait que des projets s’étalent sur des jours, des semaines, voire des mois sans jamais prendre fin.

Et vous, pour quelles raisons vous êtes-vous déjà disputé(e) avec votre partenaire en bricolant? À moins que vous ne soyez célibataire et que vous rêviez davoir quelqu’un à vos côtés pour vous aider à assembler des meubles? Envoyez-nous vos commentaires!

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!