Actualisé 16.10.2012 à 13:17

«The end of time»

Quand le temps prend son temps

«Fugit irreparabile tempus». Le temps fuit, irréparablement. Ce n'est pas une raison pour ne pas tenter d'en saisir l'essence, ce qu'a fait Peter Mettler dans son documentaire.

de
Catherine Magnin

Quel est le point commun entre l'accélérateur de particules du CERN, la lave des volcans hawaïens, les usines Ford désaffectées et les rites funéraires hindous? Tous amènent à s'interroger, d'une manière ou d'une autre, sur ce qu'est le temps. Pour explorer la diversité des réponses, et faire passer en filigrane un message écolo, Peter Mettler prend son temps, et celui du spectateur, en étirant les plans jusqu'à les faire durer des plombes. Expérimenter la relativité du temps passe aussi par là...

«The end of time»

De Peter Mettler.

Sortie le 17 octobre 2012

**

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!