Football: Quand les dirigeants du Barça insultaient Messi

Publié

FootballQuand les dirigeants du Barça insultaient Messi

Le journal espagnol «El Periodico» a publié cette semaine des captures d’écran d’un chat sur WhatsApp entre trois hauts dirigeants de l’époque du club catalan, dont le président Bartomeu. 

par
André Boschetti
Lionel Messi avait la mine sombre lors de la conférence de presse où il annonçait son départ du FC Barcelone.

Lionel Messi avait la mine sombre lors de la conférence de presse où il annonçait son départ du FC Barcelone.

AFP

Le départ fracassant de Lionel Messi du FC Barcelone fait encore couler beaucoup d’encre en Espagne. Près de 18 mois après l’arrivée du néo-champion du monde au Paris Saint-Germain, El Periodico a fait cette semaine des révélations sensationnelles qui concernent non seulement la brouille entre les hautes sphères du club catalan et son septuple Ballon d’Or mais aussi celle avec Gerard Piqué. El Periodico a en effet publié des photos des chats internes entre plusieurs membres de la direction du club catalan présents lors de la dernière saison de l’Argentin au Cam Nou. 

Un avocat très agressif

Les trois personnes concernées par ce chat sur WhatsApp sont Ramon Gomez Ponti, Oscar Grau et celui qui était alors le président du club, Joseph Maria Bartomeu. Des échanges qui datent de la période durant laquelle le club menait d’étroites et tendues négociations pour le renouvellement des contrats des deux joueurs et la réduction de leur salaire suite au Covid.

D’après les captures d’écran publiées par El Periodico, c’est surtout l'avocat Ramon Gomez Ponti qui a eu la main la plus lourde avec la star argentine. Dans plusieurs messages, il la qualifie d'abord de «rat d'égout» puis de «nain hormonal qui doit sa vie à Barcelone».

Les exigences de la Pulga

Au moment de l'incident, Messi était en train de discuter les termes de ce renouvellement qui ne s'est jamais concrétisé avec le club catalan, mais le ton était surtout monté entre les deux parties lors des négociations menées pour réduire son salaire à la suite de la pandémie de Covid. Gomez insistait par ailleurs sur les diverses exigences de Messi ces dernières années: «Nous avons subi une dictature d'achats, de ventes et de renouvellements juste pour lui et maintenant il m'écrit: “Baisse les salaires de tout le monde, mais pas le mien ni celui de Luis (Suarez)”».

Messi, cap sur l’Arabie saoudite?

Les insultes ne se limitent cependant pas au seul Messi. Dans d'autres échanges, les attaques perfides contre l’ancien capitaine Gerard Piqué sont tout aussi véhémentes. De la part de Gomez Ponti, surtout, qui écrit: «Nous devons réduire ses contrats. Il continue à avoir peu de scrupules et il est un grand fils de p***»

Pour en revenir au présent, selon le quotidien sportif catalan Mundo Deportivo, Lionel Messi aurait récemment reçu une offre de 300 millions d'euros par an pour aller jouer, dès la saison prochaine, en Arabie saoudite, à Al-Hilal, le club rival d'Al-Nassr, où évolue Cristiano Ronaldo. Quant à un éventuel retour de Messi à Barcelone, le sujet n’est apparemment plus du tout d’actualité. 

Ton opinion

18 commentaires