Actualisé 24.03.2015 à 15:33

Etude

Quand les émissions culinaires font grossir

Une étude américaine s'est penchée sur la conséquences des concours de cuisine sur le poids des téléspectateurs.

de
mja
Philippe Etchebest, l'un des jurés de «Top Chef», utilise aussi des aliments riches.

Philippe Etchebest, l'un des jurés de «Top Chef», utilise aussi des aliments riches.

La crème, le beurre, l'huile: voilà les éléments de base avec lesquels travaillent les candidats des concours culinaires. Normal, leurs plats doivent être gourmands. Sauf que ces recettes ont des répercussions directes sur les téléspectateurs qui reproduisent les mets chez eux. Selon une étude américaine, ceux qui regardent ce genre d'émissions et qui s'en inspirent pour leurs menus grossissent davantage que les autres. Ils pèseraient en moyenne cinq kilos de plus, à cause du sel et du gras trop présents dans les plats.

Interrogé par «Le Nouvel Obs» pour commenter cette étude, le médecin endocrinologue et diabétologue Jean-Michel Borys explique qu'elle est relativement exacte. «Du point de vue de la composition calorique, les restos gastronomiques gagnent haut la main.» Il ajoute toutefois que l'étude a été faite sur des jeunes entre 20 et 35 ans. «Or c'est un moment de la vie où l'on grossit bien souvent.»

Le médecin note par ailleurs que ces émissions de cuisine sont une bonne chose. Elles donnent aux téléspectateurs l'envie de faire à manger et de créer des choses. «Elles apprennent à diversifier les repas, à tenter de nouvelles techniques. Elles donnent une image positive de la cuisine, et nous permettent d'en finir une fois pour toutes avec l'asservissement de la femme, qui serait cantonnée au tablier.»

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!