Smartphones: Quand les ventes d'iPhone plafonnent

Actualisé

SmartphonesQuand les ventes d'iPhone plafonnent

Malgré des ventes record, la croissance du produit phare d'Apple est au point mort.

Apple a vendu 74,8 millions d'iPhone au 1er trimestre, à peine plus que l'an dernier. (Image d'illustration)

Apple a vendu 74,8 millions d'iPhone au 1er trimestre, à peine plus que l'an dernier. (Image d'illustration)

photo: Reuters

Le groupe informatique américain Apple a annoncé mardi un nouveau bénéfice net trimestriel historique de 18,4 milliards de dollars (18,72 milliards de francs), mais la croissance des ventes de l'iPhone, son produit clé, est tombée pratiquement au point mort.

Au premier trimestre de son exercice décalé entamé début octobre, la marque à la pomme a écoulé 74,8 millions d'iPhone, soit à peine plus que les 74,5 millions enregistrés un an plus tôt. C'est la plus faible croissance jamais enregistrée depuis le lancement de la première version du smartphone en 2007.

Des notifications en folie

Produit vedette

Même si la marque à la pomme a d'autres produits emblématiques comme l'ordinateur Mac, la tablette iPad ou depuis plus récemment la montre connectée Apple Watch, l'iPhone reste le produit vedette et la première source de revenus et de bénéfices du groupe.

L'évolution des ventes du smartphone est donc suivie de très près, et beaucoup d'analystes anticipent d'ores et déjà une baisse sur le trimestre en cours entamé début janvier, ce qui serait du jamais vu.

Cette hypothèse semble confirmée par les prévisions livrées mardi par l'entreprise: Apple table sur un chiffre d'affaires compris entre 50 et 53 milliards de dollars (50,8 et 53,9 milliards de francs) sur son deuxième trimestre. C'est inférieur aux 55,6 milliards qu'attendaient jusqu'ici en moyenne les analystes, et cela représenterait un net recul comparé aux 58 milliards de dollars comptabilisés un an plus tôt.

Bénéfice net en hausse

Au premier trimestre, le chiffre d'affaires a encore progressé de 2% pour atteindre 75,9 milliards de dollars (77,2 milliards de francs), un niveau toutefois un peu inférieur aux attentes du marché.

Cela n'a pas empêché Apple d'augmenter encore de 2% son bénéfice net sur son premier trimestre par rapport à la période octobre-décembre 2014, où en dépassant les 18 milliards de dollars il avait déjà affiché le bénéfice net le plus élevé jamais enregistré par une entreprise dans le monde.

Et son bénéfice par action, la référence pour Wall Street, a dépassé les attentes de 5 cents pour ressortir à 3,28 dollars.

Dans les échanges électroniques d'après séance à Wall Street, l'action Apple perdait 0,29% à 99,70 dollars vers 23H00, heure suisse. (nxp/afp)

(NewsXpress)

Ton opinion