En concert à Genève: Quand on ne la comprend pas, Zaz mise sur l'énergie
Actualisé

En concert à GenèveQuand on ne la comprend pas, Zaz mise sur l'énergie

Zaz sera mardi 19 janvier 2016 à l'Arena avec un concert inédit. La trentenaire dévoile les contours de ce live après avoir joué partout autour du globe.

par
Fabien Eckert
Lartiste de 35 ans se dépense sans compter quand elle est sur scène.

Lartiste de 35 ans se dépense sans compter quand elle est sur scène.

photo: Kein Anbieter/C. Sauter

La chanteuse cartonne partout: Asie, Europe de l'est, Europe, Amérique du Sud et du Nord ou Afrique. Aucune région ne lui résiste. Elle a vendu plus de trois millions de disques à ce jour. Zaz revient sur ce succès.

La chanteuse cartonne partout: Asie, Europe de l'est, Europe, Amérique du Sud et du Nord ou Afrique. Aucune région ne lui résiste. Elle a vendu plus de trois millions de disques à ce jour. Zaz revient sur ce succès.

Que réservez-vous au public à Genève?

Un nouveau show avec de la vidéo et du mapping. C'est une grosse mise en scène. Musicalement, j'ai réarrangé les titres de mes deux premiers albums et ceux du dernier, «Paris». Il y aura du jazz, de la pop et même de la musique électronique avec du dubstep!

Comment expliquer votre immense succès international?

Je suis la première surprise. On m'a dit après un concert en République tchèque: «Je ne comprends pas ce que tu dis, mais je reçois ce que tu me donnes». C'est la meilleure explication!

Comment tout de même faire passer un message quand le public ne vous comprend pas?

Grâce à l'énergie. Chaque mot doit avoir la sienne, un poids. Dans les pays francophones, tout ce que tu dis est interprété. A l'étranger, non.

Un rituel avant le live?

Oui. Je fais de la méditation dans ma loge. Juste avant le début du show, je me pose trois questions: «Qu'est ce que je fous là?», «Pourquoi monter sur scène?» et «Qu'est-ce que j'ai envie de faire?». Ça me permet de me conditionner.

Deux mots sur votre nomination mercredi 13 janvier 2016 aux Victoires de la musique?

C'est flatteur. J'aimerais que Véronique Sanson, avec qui je suis en lice, gagne. C'est une putain d'artiste. Elle me bouleverse. De toute manière, pour moi, le plus grand prix que je puisse recevoir reste de voir chaque soir le public depuis la scène.

C'est flatteur. J'aimerais que Véronique Sanson, avec qui je suis en lice, gagne. C'est une putain d'artiste. Elle me bouleverse. De toute manière, pour moi, le plus grand prix que je puisse recevoir reste de voir chaque soir le public depuis la scène.

Zaz

Mardi 19 janvier 2016, 20h, Arena, Genève. Infos et billets: www.opus-one.ch

Ton opinion