Ski alpin: «Quand on s'entraîne seule, collaborer est primordial»
Actualisé

Ski alpin«Quand on s'entraîne seule, collaborer est primordial»

Lara Gut a retrouvé le chemin des glaciers pour préparer la saison de Coupe du monde 2015-2016. Mais pas toute seule. Interview.

par
jpw
Lara Gut a profité de l'expérience de plusieurs personnalités du ski alpin, ces dernières semaines.

Lara Gut a profité de l'expérience de plusieurs personnalités du ski alpin, ces dernières semaines.

Après une saison marquée par une médaille mondiale décrochée en descente à Vail (USA), Lara Gut s'est remise au travail. En deux semaines sur les glaciers skis aux pieds, la Tessinoise a pris le temps de faire le point sur ses activités estivales.

Lara Gut, comment se passe votre préparation?

Tout se déroule tranquillement. Après avoir passé par Saas-Fee pour la technique et Zermatt pour la vitesse, je vais attaquer un nouveau bloc de condition physique de deux semaines.

Ces dernières semaines, vous avez multiplié les collaborations avec diverses personnalités du ski alpin. Qu'en avez-vous retiré?

Tout a été très intéressant. Dans le cadre de mon changement de marque ce printemps, Didier Cuche a notamment pu m'apporter son expérience dans la connaissance et le choix du matériel.

Est-ce que vous réussissez à verbaliser le feeling que vous avez sur les skis, pour transmettre les bonnes remarques aux préparateurs?

Oui, c'est quelque chose que j'ai appris avec mon ancien serviceman. Nous avons collaboré durant huit ans. Aujourd'hui, avec Chris Krause (ndlr: ex-serviceman de Didier Cuche), tout se passe très bien.

Daniel Albrecht et Patrice Morisod vous ont aussi suivie. Etait-ce dans le but de mettre un accent particulier sur le géant en vue de la saison à venir?

Non. Ce sont juste des gens avec lesquels j'ai toujours eu de bons contacts et qui ont eu la gentillesse de partager leur expérience avec moi quelques jours. Mais ce n'est pas nouveau. Quand on s'entraîne seule, chercher des collaborations reste primordial.

Twitter: @JPPresslWenger

Ton opinion