États-Unis: Quand un conseiller de Trump invente un expert
Actualisé

États-UnisQuand un conseiller de Trump invente un expert

Peter Navarro a invoqué l'expertise d'un certain «Ron Vara» s'agissant de la guerre commerciale avec la Chine. Sauf qu'il n'existe pas.

Peter Navarro à la Maison Blanche.

Peter Navarro à la Maison Blanche.

AFP

Le principal conseiller en politique commerciale de la Maison Blanche a utilisé son alter ego fictif pour alimenter des discussions sur le conflit commercial sino-américain, a rapporté mercredi le «New York Times».

Peter Navarro, connu pour son hostilité envers la Chine, a diffusé une note écrite par «Ron Vara», un expert fictif qu'il a cité dans plusieurs de ses livres. «Ron Vara» n'est autre qu'une anagramme du nom de famille du conseiller, Navarro.

Dans un exercice inhabituel pour un conseiller de la Maison Blanche, le personnage fictif de Peter Navarro, selon le «New York Times», a estimé que Donald Trump pouvait calmer les investisseurs en se retirant publiquement d'un accord avec Pékin.

«Sortez le marché de l'incertitude en n'annonçant AUCUN accord après les élections et augmentez les tarifs douaniers jusqu'à la victoire» lors de la présidentielle de 2020, écrit-il dans un mémo alors que de nouveaux droits de douane doivent entrer en vigueur dimanche. Le «New York Times» ne précise pas à qui a été envoyé ce mémo.

Pékin et Washington: la guerre commerciale

Alors que la surenchère des taxes douanières était gelée, Trump porte de nouvelles accusations contre Pékin.
(Video: Tamedia)

Vers un report des taxes?

Selon le «New York Times», Peter Navarro a confirmé «l'authenticité du mémo», qui a été envoyé à partir d'une adresse e-mail appartenant prétendument à Ron Vara.

En octobre dernier, une universitaire australienne avait dévoilé que Peter Navarro avait cité Ron Vara comme expert plus d'une douzaine de fois dans cinq de ses 13 livres, dans lesquels il se livrait à des critiques virulentes sur la Chine.

D'autres responsables de l'administration ont été licenciés ou ont dû démissionner quand ils ont révélé avoir inventé des qualifications, y compris un haut fonctionnaire du département d'État qui avait montré une fausse couverture du magazine «Time» avec sa photo.

Pour l'heure, Peter Navarro bénéficie toujours du soutien du président. Selon le «Wall Street Journal», Donald Trump pourrait annoncer un report des tarifs douaniers supplémentaires de 10% sur quelque 160 milliards de dollars de marchandises chinoises prisées par les Américains, telles que les téléphones portables ou les chaussures de sport. (nxp/afp)

(NewsXpress)

Ton opinion