Fiat 500e: Quand une icône se réinvente
Publié

Fiat 500eQuand une icône se réinvente

À l'avenir, la nouvelle génération de Fiat 500 n'existera plus qu'en électrique. Pour l'heure, le modèle avec moteur thermique reste en vente.

par
Dave Schneider
La Fiat 500e est entièrement pensée pour la nouvelle génération.

La Fiat 500e est entièrement pensée pour la nouvelle génération.

Fiat

Ce que la Coccinelle de Volkswagen est pour les Allemands, la Fiat 500 l'est pour les Italiens: une icône de l'industrie automobile de son pays, un modèle classique et intemporel. Toutes deux ont été un succès commercial énorme avant d'être rééditées dans une version plus moderne. Mais la signification de ces modèles va bien au-delà, car elles ont contribué à une espèce de révolution de la mobilité individuelle. Dans la période d'après-guerre, la Coccinelle (à partir de 1938) et la Cinquecento (à partir de 1957) étaient les seules voitures qu'un grand nombre de personnes pouvaient se payer. Ces modèles ont donc toute leur importance.

Alors que Volkswagen a, entre-temps, complètement arrêté la production de sa Coccinelle, respectivement de sa Beetle, la Fiat 500 continue à sortir d'usine. Elle a été rééditée il y a 13 ans avec une ligne plus moderne et a, depuis, bénéficié d'innombrables séances de relooking. Et voici que Fiat lance une Cinquecento radicalement nouvelle, pas seulement une nouvelle génération de modèles. «Pour nous, il ne s'agit pas de la troisième génération, mais de la troisième réincarnation», déclare le directeur de Fiat, Olivier François. Et d'ajouter: «Avec la nouvelle Fiat 500e, nous devons agir et ne regardons pas en arrière».

DiCaprio pour la publicité

C'est ainsi que la Cinquecento a une nouvelle fois l'occasion de révolutionner la mobilité individuelle, car le nouveau modèle ne sera désormais plus que disponible en version électrique. Un pari osé, d'autant plus que ce modèle représente plus de 25% des ventes totales de Fiat. Un fait qu'Olivier François est prêt à admettre tout en soulignant: «Mais pour nous, c'est la seule démarche qui a du sens».

Il est donc d'autant plus important pour les Italiens que la nouvelle Fiat 500e soit un succès retentissant et ils travaillent dur pour y parvenir. Pour promouvoir leur nouveau modèle, ils n'ont choisi nul autre que la star hollywoodienne, Leonardo DiCaprio. En 2014, l'acteur américain a été nommé «messager de la paix» par l'ONU et s'engage depuis contre le réchauffement climatique. «Croyez-vous en la réincarnation?» demande t-il de manière provocante dans le spot publicitaire.

Nouvelles données clés

C'était une sage décision de faire appel à la légende du cinéma. Et les informations clés de la 500e ont été définies de manière tout aussi intelligente. Grâce à une batterie de 42 kWh, la petite Italienne disposera d'une autonomie de 320 kilomètres, selon le cycle WLTP, voire 400 kilomètres en milieu urbain. Sa puissance de charge de 85 kW lui permet, en seulement cinq minutes, de faire le plein en énergie pour parcourir 50 km supplémentaires. Finie l'angoisse de l'autonomie! Il suffit d'un peu plus d'une demie-heure pour recharger la batterie à 80%. Le moteur électrique fournit une puissance de 87 kW (118 ch) et amène la petite puce à 50 km/h en seulement 3,1 secondes. Les Italiens se gardent de nous indiquer en combien de secondes elle atteint les 100 km/h. Sa vitesse de pointe s'arrête néanmoins à 150 km/h, ce qui est largement suffisant.

Le prix pourrait éventuellement être un obstacle. Même si on ne connaît pas encore les prix exacts, on sait que le modèle de lancement «La Prima» coûte environ 40'000 francs. Le modèle de base ne devrait pas être beaucoup moins cher. Cela dit, la Honda E, qui fait déjà des émules avant même son lancement, coûte, elle aussi, plus de 40'000 francs et affiche à peine la moitié pour la même autonomie.

Il n'y a pas que le moteur et le design qui soient nouveaux, mais également l'intérieur. Presque tout est commandé par le biais d'un grand écran tactile au-dessus de la console centrale ou par l'intermédiaire d'une commande vocale (Alexa d'Amazon). En contrepartie, le cockpit est très sobre. Pour une meilleure durabilité, on a entre autres opté pour des revêtements de sièges en plastique recyclé en provenance de la mer. Pour la première mondiale, trois modèles uniques de Giorgio Armani, Bulgari et Kartell ont été lancés. L'intégralité des recettes de la vente a été versée à l'une des organisations environnementales de Leonardo DiCaprio.

Ils n'ont pas perdu leur humour

Malgré le coronavirus, les Italiens n'ont pas perdu leur humour. Car, le bruit de moteur artificiel de la 500e, que les véhicules électriques se doivent d'avoir pour protéger les piétons, ne sonne pas, contrairement à nombre de ses concurrentes, comme le lancement d'un vaisseau spatial, mais, à faible vitesse, la petite Fiat joue une valse italienne. Et ça a du style.

«Ce modèle marque pour nous le début d'une nouvelle ère», déclare le directeur de Fiat, Olivier François. La décision de s'engager pleinement dans la mobilité électrique avec le modèle phare de la marque devrait effectivement porter ses fruits. Sa concurrente, la Mini, a raté sa chance. La filiale de BMW a seulement lancé une variante électrique du modèle existant, tout comme Opel avec sa Corsa ou Peugeot avec sa 208. Mais même chez Fiat, il convient de relativiser le passage annoncé à une nouvelle ère, car jusqu'à nouvel ordre, le constructeur italien maintient son offre de la Fiat 500 avec moteurs thermiques.

Ton opinion