Genève: Quartier vert: la facture du chauffage explose
Actualisé

GenèveQuartier vert: la facture du chauffage explose

Le quartier des Cépages, à Satigny, abrite la plus grande cité solaire de Suisse, inaugurée en 2010. Ses habitants viennent d'apprendre, avec déplaisir, le coût de leur chauffage.

par
jef
La cité solaire thermique de Satigny, sise au chemin de la Mère-Jeanne, ici en cours de construction, a été inaugurée en 2010.

La cité solaire thermique de Satigny, sise au chemin de la Mère-Jeanne, ici en cours de construction, a été inaugurée en 2010.

La cité thermique de Satigny est révolutionnaire: intégralement chauffée grâce à des panneaux solaires, elle ne génère aucune émission de CO2. Mais la facture de chauffage transmise à ses habitants est, elle aussi, révolutionnaire, relate la «Tribune de Genève». Certains locataires ont vu leurs charges augmenter, parfois, de plusieurs milliers de francs par rapport à ce qui était prévu. A tel point que certains affirment qu'ils n'auraient pas signé leur bail s'ils avaient été mieux informés.

La régie est entrée en négociation avec les résidents, dont certains n'aurait pas «le comportement Minergie». Les habitants d'un tel ensemble, écologiquement irréprochable, doivent ainsi accepter des températures ne dépassant pas les 21,5 degrés. Par ailleurs, le système de chauffage n'a pas été intégré au plan financier de construction. Son coût est donc entièrement répercuté sur les charges.

Ton opinion