Syrie: Quatorze membres du renseignement tués
Actualisé

SyrieQuatorze membres du renseignement tués

Au moins 14 membres des services du renseignement syrien ont été tués lundi dans un double attentat suicide perpétré par deux membres du Front jihadiste Al-Nosra.

«Deux membres d'Al-Nosra ont fait exploser leur voiture devant la branche des renseignements généraux et devant la branche du renseignement militaire dans la ville de Chaddadé» (nord-est), a annoncé l'OSDH, précisant que le bilan pourrait s'alourdir en raison du grand nombre de blessés.

«De violents combats se déroulent dans la ville, vidée de la plupart de ses habitants», a précisé cette organisation basée au Royaume-Uni et s'appuyant sur un vaste réseau de militants et de sources médicales civiles et militaires.

Les attentats suicide se sont multipliés en Syrie à mesure que la révolte lancée en mars 2011 se militarisait.

La plupart de ces attentats ont été revendiqués par les jihadistes du Front Al-Nosra, considéré par Washington comme une «organisation terroriste» et qui a connu une ascension fulgurante sur terrain face aux troupes du président Bachar al-Assad.

L'attentat les plus meurtrier contre des agents de sécurité avait tué 53 officiers du renseignement le 24 janvier dans la région de Damas. Le 6 février, 12 membres de services du renseignement avaient été tués dans un double attentat suicide à la voiture piégée à Palmyre (centre), toujours selon l'OSDH. (afp)

Ton opinion