Animal dangereux: Quatre ans de prison pour le propriétaire d'un chien
Actualisé

Animal dangereuxQuatre ans de prison pour le propriétaire d'un chien

Le détenteur du chien de combat avait ordonné d'attaquer deux adultes alors qu'on lui reprochait la morsure d'un enfant. L'animal ne portait pas de muselière et n'était pas tenu en laisse.

Lundi soir à Caen, l'american staffordshire terrier, avait blessé grièvement deux adultes de 18 et 32 ans sur ordre de son maître, âgé de 24 ans, alors en état d'ivresse. Le chien avait auparavant mordu spontanément un enfant de trois ans, sur le cuir chevelu au niveau de la nuque, et un adulte au genou.

L'homme, sous tutelle, à qui le chien avait été confié provisoirement, a ordonné d'attaquer les deux adultes alors qu'on lui reprochait la morsure de l'enfant. Circonstance agravante, l'animal ne portait pas de muselière et n'était pas tenu en laisse comme l'exige la loi.

L'american staffordshire est un chien dit de catégorie 2: chien de garde, de défense ou de combat, soumis à une réglementation. Il s'agit d'un croisement entre le bouledogue et le terrier.

Un différent entre le jeune homme, son père et sa belle-mère ont sans doute créé une tension qui ont excité le chien, a avancé une source proche de l'enquête pour expliquer les deux premières morsures spontanées.

Les deux principales victimes, dont l'une risque de perdre sa main selon l'accusation, se sont vu prescrire 15 et 10 jours d'ITT. Les deux autres, dont l'enfant, ont été "peu mordues", a précisé la source proche de l'enquête.

Le tribunal correctionnel de Caen a globalement suivi les réquisitions du parquet qui avait requis la peine plancher de quatre ans de prison pour le jeune homme déjà condamné pour des vols.

Selon la source proche de l'enquête, le chien devrait être mis à mort sur arrêté municipal ou préfectoral.

Ton opinion