Tessin: Quatre arrestations liées à une bagarre au couteau
Actualisé

TessinQuatre arrestations liées à une bagarre au couteau

Quatre individus, soupçonnés d'avoir participé à un pugilat qui a fait des blessés à Lugano en octobre, ont été interpellés, dont l'un en Italie.

Sept personnes avaient été blessées lors de la bagarre.

Sept personnes avaient été blessées lors de la bagarre.

Keystone

Un homme de 45 ans résidant dans la région de Côme (I) a été arrêté jeudi en Italie. Trois autres personnes ont été arrêtées mardi dans la région de Mendrisio (TI). Tous sont soupçonnés d'avoir pris part à une bagarre au couteau survenue il y a un mois à Lugano.

L'homme de 45 ans, de nationalité cubaine, est soupçonné d'être l'auteur de l'agression au couteau qui a eu lieu durant la bagarre, ont indiqué mercredi la police cantonale et le Ministère public tessinois dans un communiqué commun.

Demande d'extradition

Son arrestation, effectuée par la police italienne, fait suite à un mandat d'arrêt international du Ministère public tessinois. Une demande d'extradition sera ordonnée dans les prochains jours, souligne le communiqué.

Suite à cette arrestation, trois autres personnes soupçonnées d'avoir pris part à la bagarre ont été arrêtées mardi dans la région de Mendrisio (TI). Il s'agit d'un Suisse de 22 ans, d'un Bolivien de 23 ans et d'un Cubain de 25 ans, tous domiciliés dans la région. Les quatre personnes sont soupçonnées de tentative d'homicide volontaire, bagarre, lésions corporelles graves et simples et violation de la loi fédérale sur les armes.

Blessures aux jambes et aux bras

Une bagarre impliquant une dizaine de personnes avait eu lieu samedi 21 octobre, vers 03h40 du matin, devant un local public au centre ville de Lugano. Un homme avait blessé au couteau plusieurs d'entre elles avant de s'enfuir.

La police était intervenue sur place après les faits, mais avait perdu la trace du suspect qui n'avait pas pu être identifié. Un blessé avait été transporté en ambulance à l'hôpital. Les autres présentaient des blessures aux bras et aux jambes. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion