Vevey: Quatre candidats en lice pour un siège à la Municipalité
Actualisé

VeveyQuatre candidats en lice pour un siège à la Municipalité

Qui pour remplacer le démissionnaire PLR Étienne Rivier dès le 1er août? Les Veveysans, qui espèrent tourner la page de plusieurs années de crise au sein de l’Exécutif, sont appelés aux urnes dimanche.

Quatre candidats en lice pour un siège à la Municipalité de Vevey

Quatre candidats en lice pour un siège à la Municipalité de Vevey

Wikimédia/Paul Bissegger

La Ville de Vevey votera dimanche 21 juin pour renouveler un siège à la Municipalité, après la démission en début d'année du PLR Etienne Rivier. Quatre candidats sont en lice pour cette élection complémentaire après deux de crise à l'Exécutif et à moins d'une année des élections communales dans tout le canton.

Ce scrutin se fait uniquement par correspondance, crise du coronavirus oblige. Il ne sera donc pas possible de voter au local de vote dimanche. Selon 24 heures, à trois jours de ce premier tour, le taux de participation ne s'élevait qu'à tout juste 20%.

Longtemps, le PLR a cru à une possible élection tacite avec son seul candidat, Valentin Groslimond (Entente veveysanne). Mais au fil des semaines, trois autres candidats se sont finalement aussi présentés.

La droite éjectée de l'Exécutif?

Hormis M. Groslimond, Yvan Luccarini de Décroissance Alternatives, Olivier Ghorayeb de la nouvelle formation En Avant Vevey ainsi que Daniel Beaux, ex-socialiste, désormais du Mouvement citoyen veveysan, seront ainsi dans la course à ce cinquième siège laissé vacant au 1er août prochain.

Le PLR Etienne Rivier, détenant le seul siège de droite, avait annoncé sa démission, pour le 31 juillet, à la fin du mois de janvier dernier. Ce médecin retraité de 75 ans a dit s'en aller pour raisons personnelles. Son départ intervient à moins d'un an des élections générales de 2021.

Outre le PLR en partance, la Municipalité veveysanne compte actuellement une Verte, la syndique Elina Leimgruber, et deux municipaux de Vevey libre Jérôme Christen et Michel Agnant. Poursuivi pour soupçon de gestion déloyale des biens publics, leur collègue socialiste Lionel Girardin est suspendu depuis juin 2018.

Bientôt à sept membres

L'Exécutif a connu d'autres difficultés depuis 2017, dues notamment à de nombreuses tensions internes mais aussi à la suspension puis à la réintégration des deux élus de Vevey Libre.

Dès le 1er juillet 2021 et sa prochaine législature, la Municipalité passera de cinq à sept membres. Le Conseil communal a en effet accepté tout début février une proposition de l'Entente veveysanne (PLR, UDC, PDC) à une très large majorité.

(ATS)

Ton opinion