Libre circulation: Quatre Etats de l'UE s'ouvrent à la Bulgarie et à la Roumanie
Actualisé

Libre circulationQuatre Etats de l'UE s'ouvrent à la Bulgarie et à la Roumanie

Les travailleurs bulgares et roumains ont désormais libre accès aux marchés du travail de quatorze pays de l'Union Européenne.

La Grèce, la Hongrie, le Portugal et l'Espagne ont levé leurs restrictions avec effet au début de l'année.

Le Danemark les rejoindra en mai en étendant la libre circulation à tous les pays de l'est de l'UE, a indiqué jeudi la Commission européenne. Après quoi, dix pays, principalement d'Europe occidentale, imposeront encore des restrictions aux travailleurs roumains et bulgares. Ils ont jusqu'à 2013 pour lever ces mesures.

Le commissaire européen pour l'emploi Vladimir Spidla a salué la décision des quatre pays et a appelé les autres à en faire autant le plus rapidement possible. La crise économique n'est pas une raison pour maintenir les restrictions, a-t-il jugé.

Le peuple suisse doit se prononcer le 8 février sur l'extension de la libre circulation aux deux Etats entrés dans l'UE en 2007. Si elle est acceptée, Berne aura jusqu'en 2016 pour lever ses contingents avec possibilité de prolonger ce délai de trois ans.

Quand aux travailleurs des dix pays qui ont rejoint l'UE en 2004 (dont la Pologne, la République tchèque ou la Slovénie), ils pourront circuler librement dans tous les pays de l'UE, à partir du 1er mai, sauf en Allemagne, en Autriche et en Belgique. Ces trois Etats devront lever leurs restrictions d'ici avril 2011.

Le délai est le même pour la Suisse. Berne dispose toutefois d'une close de sauvegarde qui lui permet de prendre des mesures de protection jusqu'en 2014.

(ats)

Ton opinion