Suisse – Quatre objets de votation au menu en février prochain
Publié

SuisseQuatre objets de votation au menu en février prochain

Interdiction de l’expérimentation animale, initiative contre la publicité pour le tabac, mais aussi droit de timbre et train de mesures en faveur des médias figurent au menu.

Les Suisses auront deux initiatives et deux référendums sur lesquels se prononcer en février prochain. 

Les Suisses auront deux initiatives et deux référendums sur lesquels se prononcer en février prochain.

Tamedia AG

Le menu des votations sera copieux le 13 février prochain. En effet, quatre objets, deux initiatives et deux référendums, seront soumis au peuple ce jour-là, a annoncé mercredi le Conseil fédéral.

Les Suisses devront ainsi décider du sort à réserver à l’initiative «Oui à l’interdiction de l’expérimentation animale et humaine». Lancée en 2017 par des citoyens saint-gallois, elle propose de remplacer la pratique actuelle par des méthodes alternatives plus éthiques. Elle prévoit aussi d’interdire le commerce, l’importation et l’exportation de produits faisant directement ou indirectement l’objet d’expérimentations sur des animaux. Tant le National que les États l’avaient refusée et n’avaient pas souhaité de contre-projet.

Protéger les jeunes du tabac

Deuxième initiative soumise au peuple: «Oui à la protection des enfants et des jeunes contre la publicité pour le tabac». Déposée en 2019 et soutenue par une quarantaine d’organisations pour la santé, l’initiative veut interdire toute publicité pour le tabac qui atteint les enfants et les jeunes. Son objectif est de protéger cette population des conséquences graves que le tabagisme engendre sur la santé.

La pub serait interdite dans la presse écrite, sur internet et les médias sociaux, les affiches, les cinémas et les points de vente ou lors de manifestations. L’interdiction concernerait aussi les publicités destinées aux adultes mais accessibles aux plus jeunes. La promotion et le parrainage en faveur des produits du tabac ne seraient en outre pas autorisés non plus. Les cigarettes électroniques seraient réglementées comme les cigarettes traditionnelles.

Un référendum de la gauche, un autre de la droite

Troisième objet: la modification de la loi fédérale sur les droits de timbre. Le PS, les Verts et les syndicats ont lancé un référendum qui a abouti au début du mois contre cette révision qui prévoit l’abolition du droit de timbre sur le capital propre. Le Conseil fédéral estime qu’elle provoquerait des pertes entre 200 et 250 millions de francs. Les référendaires font valoir que seuls ceux qui n’ont pas besoin d’un allégement fiscal, à savoir les grandes entreprises, le secteur financier et les détenteurs de capitaux, en profiteront.

Enfin, les Suisses devront aussi se prononcer sur le référendum contre le train de mesures en faveur des médias adopté en juin par les Chambres fédérales. Celui-ci propose notamment d’étendre l’aide indirecte à la presse en soutenant à l’avenir également la distribution matinale des journaux. Le paquet crée également une aide aux médias en ligne et une aide également pour les agences de presse, les écoles du journalisme ou encore le Conseil suisse de la presse. Plusieurs comités de droite s’opposent à ces mesures, dont un comité parlementaire inter-partis qui réunit une septantaine de députés de l’UDC, du PLR et du Centre.

(cht/comm)

Ton opinion

4 commentaires