Bosnie: Quatre pays vont clarifier le sort des disparus
Actualisé

BosnieQuatre pays vont clarifier le sort des disparus

Bosnie, Croatie, Serbie et Monténégro vont mieux soutenir les efforts visant à clarifier le sort des personnes toujours portées disparues après les conflits des années 1990 dans les Balkans.

Les présidents des quatre Etats ont signé une déclaration dans ce sens vendredi à Mostar.

Ce document, signé la vieille de la Journée internationale des personnes disparues, vise à «définir le rôle des Etats pour qu'ils assument la responsabilité pour les personnes disparues et la violation des droits de l'homme pendant les conflits».

Quelque 40'000 personnes ont été portées disparues dans les conflits interethniques qui ont éclaté lors du démantèlement de l'ex-Yougoslavie dans les années 1990. Le sort d'environ 30% d'entre elles reste toujours inconnu, selon le Comité international pour les personnes disparues (ICMP). Celui-ci a loué les progrès réalisés dans ce domaine par les anciens ennemis balkaniques.

La guerre de Bosnie (1992-95) a fait environ 100'000 morts. A ce jour, quelque 7800 personnes sont toujours portées disparues en Bosnie et 2200 en Croatie.

Le président de la Confédération et président de l'OSCE, Didier Burkhalter, a félicité vendredi soir les dirigeants des quatre pays pour la signature de cet accord. L'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) soutient cette initiative et encourage d'autres Etats à y prendre part, déclare M. Burkhalter, cité dans un communiqué de l'OSCE. (ats)

Ton opinion