Football - Quatre penalties en 40 minutes: du jamais-vu à Séville
Publié

FootballQuatre penalties en 40 minutes: du jamais-vu à Séville

Le match entre le FC Séville et le RB Salzbourg est entré dans les annales mardi soir. Le club autrichien aurait pu mener 3-0, il a dû se contenter d’un nul 1-1 au final.

par
Sport-Center

C’est une première en Ligue des champions: quatre penalties ont été sifflés en moins d’une mi-temps, la première, lors du match FC Séville – RB Salzbourg de mardi soir. Jusqu’à présent, aucun directeur de jeu n’en avait sifflé plus de trois dans une même rencontre de C1. L’arbitre biélorusse Aleksey Kubalkov est donc entré dans l’histoire sur la pelouse du Stade Sanchez-Pizjuan.

Les trois premiers penalties ont été accordés au club autrichien.

Le premier à la 11e minute de jeu, lorsque Diego Carlos a clairement déséquilibré Karim Adeyemi à l’entrée de la surface de réparation. Le jeune attaquant allemand (19 ans) a voulu se faire justice lui-même... mais il a manqué le cadre. 0-0.

Karim Adeyemi a manqué le premier des trois penalties accordés à son club du RB Salzbourg.

Karim Adeyemi a manqué le premier des trois penalties accordés à son club du RB Salzbourg.

REUTERS

Le deuxième penalty a été sifflé à la 19e minute, quand Adeyemi – encore lui! – a été victime d’une poussette dans le dos de Jesus Navas – peut-être le penalty le moins net de la soirée. Cette fois, c’est le Croate Luka Sucic qui s’est chargé de la transformation. Goal, 0-1.

Enfin, à la 36e minute, c’est le gardien sévillan Yassine Bounou qui a bousculé Adeyemi – décidément! Sucic s’est dit qu’il allait faire coup double, mais il n’a trouvé que la base du poteau extérieur. 0-1 toujours, donc.

Quatre minutes plus tard, c’est le FC Séville qui allait à son tour obtenir un penalty, quand Maximilian Wöber a chargé Youssef En-Neryri par derrière. Ivan Rakitic n’a pas tremblé face au gardien germano-suisse Philipp Köhn (qui jouait à Wil la saison dernière). 1-1, score final.

Ivan Rakitic n’a pas tremblé au moment de transformer son penalty pour le FC Séville.

Ivan Rakitic n’a pas tremblé au moment de transformer son penalty pour le FC Séville.

AFP

Ton opinion

0 commentaires