Neuchâtel – Quatre projets pilotes pour l’école à journée continue lancés
Publié

NeuchâtelQuatre projets pilotes pour l’école à journée continue lancés

Le projet neuchâtelois d’école à journée continue, «Ma journée à l’école», a franchi une étape majeure jeudi avec le lancement de quatre projets pilotes, dans quatre régions différentes du canton.

Archive – Des élèves dans une classe du Val-de-Ruz.

Archive – Des élèves dans une classe du Val-de-Ruz.

VQH – Jean-Paul Guinnard

«Émanant d’autant de communes sises dans différentes régions du canton et confrontées à des réalités variées, ces projets sont basés sur des approches différentes, collant au plus près aux contraintes du terrain. L’approfondissement de ces projets permettra de faire émerger différents modèles adaptés au canton ainsi que de lever les obstacles à la réalisation d’un concept d’école à journée continue», peut-on lire dans un communiqué diffusé par la Chancellerie d’État neuchâteloise.

Lors d’un sondage, trois quarts des parents d’enfants de 2 à 9 ans avaient témoigné d’un intérêt marqué pour une école à journée continue, le Département de la formation, de la digitalisation et des sports (DFDS), en collaboration avec d’autres partenaires, avait alors lancé un appel à projets pilotes auprès des communes, des écoles et des institutions parascolaires pour s’engager dans un projet pilote MAÉ.

Tout en respectant le cadre des horaires harmonisés, MAÉ vise notamment à améliorer la conciliation entre vie familiale et vie professionnelle en proposant un encadrement adapté en intégrant une prise en charge du midi, des devoirs surveillés et une offre facultative d’activités extra-scolaires organisées en étroite collaboration avec les associations locales.

Le choix payant de la diversité

Le comité de pilotage (COPIL) avait privilégié l’appel d’offres au lancement d’un seul projet pilote. Ce choix a permis l’éclosion de quatre projets, dont les périmètres géographiques, les acteurs impliqués ou les visions de développement par exemple, varient. Les quatre projets déposés ont des caractéristiques propres, se basent sur des approches variées et prévoient des réalisations différentes. Quoi de mieux pour des projets pilotes, dont l’objectif est précisément d’ouvrir et de découvrir le champ des possibles, d’explorer les pistes pour, ultérieurement, définir les éléments clés qui seront conservés comme constitutifs de MAÉ.

Il s’agit des projets des communes de Neuchâtel, de la Chaux-de-Fonds, de Val-de-Ruz et de la Grande Béroche.

(MFR/Comm.)

Ton opinion

9 commentaires