Actualisé 12.01.2010 à 18:54

Rwanda

Quatre rescapés du génocide assassinés en deux semaines

Quatre rescapés du génocide de 1994 au Rwanda ont été tués depuis le début de l'année, et 26 en 2009, a-t-on appris mardi auprès d'Ibuka (souviens-toi, en langue rwandaise), principale organisation de survivants.

«Un homme et sa femme ont été tués il y a trois jours à Byimana (Province du Sud) par une grenade lancée pendant la nuit», a indiqué à l'AFP Théodore Simburudali, président d'Ibuka.

«Plusieurs personnes, dont celle qui a lancé la grenade, ont été arrêtées», a poursuivi M. Simburudali.

Par ailleurs, deux jeunes frères rescapés ont été tués également par une grenade à Muhura (Province de l'Est), il y a une semaine, selon la même source.

«Ces assassinats sont le fait de personnes encore imbues de l'idéologie génocidaire; elles reprochent à leurs victimes leurs témoignages à charge devant les tribunaux (populaires) gacacas» chargés de juger la plupart des auteurs présumés du génocide de 1994, a affirmé le président d'Ibuka.

Il a appelé les services de sécurité à «être plus vigilants car les rescapés sont toujours menacés».

L'année dernière, ce sont 26 survivants du génocide, dont neuf femmes, qui ont été tués, toujours selon Ibuka.

Ils sont morts découpés en morceaux, noyés, déchiquetés par des grenades ou décapités, précise l'organisation dans un communiqué.

Perpétré par des extrémistes hutus, le génocide d'avril à juillet 1994, a fait, selon l'ONU, près de 800.000 tués, essentiellement d'ethnie tutsi. (afp)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!