Théâtre: Quatre spectacles coup sur coup à Vidy
Actualisé

ThéâtreQuatre spectacles coup sur coup à Vidy

Pas moins de quatre spectacles débutent la semaine prochaine au Théâtre de Vidy-Lausanne. Deux créations seront dévoilées: «Orlando» d'après un roman de Virginia Woolf et «Die Probe» du Bernois Lukas Bärfuss.

Seule en scène, une comédienne incarne Orlando, un personnage au destin pour le moins fabuleux. Celui-ci a non seulement vécu 400 ans mais cet homme se transforme en femme.

Ce spectacle visuel et poétique se donne en anglais (surtitré en français) du 12 janvier au 1er février. Débutant au 16e siècle, au temps d'Elisabeth 1ère d'Angleterre, il explore l'esprit d'Orlando au fil de l'évolution des moeurs et des idées survenue jusqu'au début du 20e siècle.

«Mon adaptation se base sur le concept de voyager sans bouger», explique le metteur en scène israélien Amit Drori dans un document de presse. «J'ai été fasciné par le défi de traiter une telle fantaisie et la séquence historique en tenant compte des limitations et potentialités de la scène.»

Cellule familiale

Autre création, du 15 janvier au 8 février, «Die Probe» (Le test) de Lukas Bärfuss questionne notre sens de la paternité. Le dramaturge bernois construit l'argument de sa pièce sur ces tests qui peuvent, grâce à l'analyse de la salive par exemple, bousculer l'existence d'un couple et remettre en cause la cellule familiale.

Le metteur en scène Gian Manuel Rau explique: «La pièce nous interroge sur notre système de valeurs et sur le modèle familial dans lequel nous voulons, pouvons ou devons vivre (...) Elle semble osciller entre comédie et mythe d'envergure. De brefs dialogues banals alternent avec des flux verbaux archaïques.»

Suisse miniature

Avec «Vacances», Vidy accueille du 14 janvier au 8 février une reprise d'un spectacle créé en décembre 2007 sur la scène du Poche à Genève. Le texte de Michel Viala date de 1976. Il épingle deux célibataires incarnant une sorte de Suisse miniature, étroite d'esprit et figée.

Thierry Meury campe un serveur genevois un peu rustre et Caroline Gasser une vendeuse fribourgeoise névrosée. Tous deux se retrouvent sur une plage pour des vacances loin d'être idylliques.

Drame de Claudel

Autre accueil avec «L'Echange» proposé du 13 au 18 janvier. Ce drame de Paul Claudel, mis en scène par Julie Brochen, traite d'un conflit moral au sein de deux couples.

Résumé de la pièce: un Français s'installe aux Etats-Unis avec son épouse. Là-bas, il travaille chez le richissime Thomas Pollock Nageoire lequel veux payer pour posséder la femme de son employé. Chacun à sa manière pense pouvoir y trouver son compte.

NOTE: Informations et réservations sur le site: www.vidy.ch

(ats)

Ton opinion