Actualisé 15.03.2009 à 18:46

YémenQuatre touristes tués dans une explosion

Quatre touristes étrangers ont été tués dans une explosion dimanche dans la ville de Shibam dans le sud-est du Yémen, ont indiqué les autorités de la province du Hadramout.

Un Yéménite figure également au nombre des blessés, a indiqué un responsable des services de sécurité.

«On pense que l'explosion a été provoquée par un engin dissimulé sur place», a indiqué un responsable qui s'exprimait sous le couvert de l'anonymat.

«L'explosion s'était produite alors que les touristes étaient rassemblés sur une colline surplombant la ville, en train de prendre des photographies des bâtiments de Shibam au coucher du soleil», a ajouté ce responsable. Une enquête a été ouverte.

Shibam, à quelque 800 km au sud-est de Sanaa, est classée au patrimoine mondial de l'humanité par l'Unesco. Elle est appelée la «Manhattan du désert» car elle est faite de bâtiments de plusieurs étages construits en pisée.

Multiplication des attaques

Le Yémen, pays dont est originaire la famille d'Oussama ben Laden, s'est rangé aux côtés des Etats-Unis dans la lutte contre Al- Qaïda après l'attentat contre le navire de guerre américain USS Cole, qui avait fait 17 morts le 12 octobre 2000.

Après une période de relative accalmie, les activistes se réclamant d'Al-Qaïda ont multiplié depuis plus d'un an les attaques contre des cibles occidentales au Yémen. Ils ont également visé des sites touristiques.

Les «Brigades Jund Al-Yemen» (Soldats du Yémen) ont perpétré depuis juillet 2007 deux attentats meurtriers contre des touristes étrangers.

Touristes tués

Le 18 janvier 2008, un groupe de vacanciers belges avait été victime d'une embuscade à Wadi Hadramout. Deux femmes avaient été tuées par balles et quatre autre touristes avaient été blessés dans cette attaque qui avait aussi coûté la vie au guide et au chauffeur yéménites du groupe.

Six mois auparavant, le 2 juillet 2007, huit touristes espagnols et deux chauffeurs locaux avaient été tués et neuf personnes blessées par l'explosion d'une voiture piégée sur un site historique dans la région de Marib.

Les «Brigades Jund Al-Yemen» ont également revendiqué une attaque à l'explosif le 18 mars 2008 contre une école pour jeunes filles située près de l'ambassade des Etats-Unis à Sanaa. Un policier et une élève avaient été tués et au moins 20 personnes blessées.

Le 17 septembre 2008, l'ambassade des Etats-Unis avait été une nouvelle fois la cible d'un attentat à la voiture piégée, qui avait fait 16 tués selon un bilan officiel. Un groupe se présentant comme le «Jihad islamique au Yémen» avait revendiqué cet attentat. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!