Pakistan: Quatre travailleuses humanitaires tuées dans le nord-ouest du pays
Publié

PakistanQuatre travailleuses humanitaires tuées dans le nord-ouest du pays

Deux hommes armés ont abattu lundi quatre travailleuses humanitaires dans une zone frontalière de l’Afghanistan. Selon les premières informations, il s’agirait d’un acte terroriste.

Le nord-ouest du Pakistan connaît depuis quelques mois une recrudescence des violences extrémistes

Le nord-ouest du Pakistan connaît depuis quelques mois une recrudescence des violences extrémistes

Pixabay (illustration)

Quatre travailleuses humanitaires ont été abattues par deux hommes armés lundi dans le nord-ouest du Pakistan, dans une zone frontalière de l’Afghanistan qui connaît depuis quelques mois une recrudescence des violences extrémistes, a-t-on appris de source policière.

Les victimes sont tombées dans une embuscade en traversant en voiture un village du district du Waziristan du Nord, dans les zones tribales, a indiqué à l’AFP le chef de la police locale, Shafiullah Gandapur.

«Guerre contre le terrorisme»

«Personne n’a revendiqué l’attaque pour l’instant, mais c’était assurément un acte de terrorisme», a-t-il ajouté, précisant qu’une cinquième passagère du véhicule avait survécu à l’assaut. Les quatre humanitaires travaillaient pour un programme créé par une institution locale pour venir en aide aux femmes.

Les zones tribales pakistanaises, à la frontière avec l’Afghanistan, ont longtemps été déstabilisées par les combats entre l’armée et les groupes islamistes radicaux qui y opéraient en toute impunité. Elles étaient devenues l’un des enjeux de la «guerre contre le terrorisme» dans la foulée des attentats anti-américains du 11 septembre 2001.

En 2014, l’armée pakistanaise avait lancé une vaste offensive pour chasser de cette région les mouvements islamistes armés, notamment les talibans afghans et pakistanais.

Deux ans plus tard, elle avait affirmé être venue à bout de leur dernier bastion, après une décennie de violences ayant coûté la vie à plusieurs milliers de personnes.

La violence extrémiste a depuis nettement diminué au Pakistan, même si certains groupes restent capables de mener des attentats meurtriers. Mais une série de récentes attaques ciblant les forces de sécurité dans les zones tribales fait craindre que les groupes djihadistes n’aient commencé à s’y regrouper.

(AFP)

Ton opinion