Quatre-vingts tués dans des combats dans la zone tribale du Pakistan

Actualisé

Quatre-vingts tués dans des combats dans la zone tribale du Pakistan

Quatre-vingts personnes ont été tuées au cours des violents combats dimanche entre insurgés et soldats pakistanais dans la zone tribale du Pakistan, le long de la frontière afghane, a indiqué lundi l'armée dans un nouveau bilan.

Soixante islamistes figurent parmi les victimes.

Les affrontements ont éclaté dimanche dans le Waziristan du Nord, le coeur des zones tribales, là où les Etats-Unis affirment qu'Al-Qaïda et les talibans afghans ont reconstitué leurs forces, malgré la présence de 90 000 militaires pakistanais. Un précédent bilan dimanche soir faisait lui état de 58 tués.

«Soixante militants ont été tués par les forces de sécurité au Waziristan du Nord depuis dimanche matin», annonce un communiqué de l'armée, ajoutant que «vingt membres des forces de sécurité» ont eux perdu la vie dans les affrontements.

Des troupes au sol, appuyées par des hélicoptères, avaient lancé dimanche une attaque contre des repaires de militants islamistes dans une région montagneuse du Waziristan du Nord. L'armée avait donné l'assaut en représailles à des attaques la nuit précédente contre des convois militaires qui avaient tué deux soldats et blessé trente autres.

D'après des habitants de la région, quatre civils, parmi lesquels trois femmes, ont été tués dans ces accrochages, mais l'armée n'a elle pas confirmé.

Le chef de l'Etat pakistanais Pervez Musharraf, qui a remporté samedi l'élection présidentielle, avait lui assuré la semaine dernière qu'il n'y avait pas de bases permanentes d'Al-Qaïda dans son pays. Il avait toutefois admis que des extrémistes islamistes liés à cette mouvance se réfugiaient dans les zones tribales frontalières de l'Afghanistan. (ats)

Ton opinion