GB - Scandale des écoutes: Que le «Guardian» révèle ses sources
Actualisé

GB - Scandale des écoutesQue le «Guardian» révèle ses sources

La police anglaise souhaite que le journal qui a révélé le scandale des écoutes téléphoniques dévoile ses sources.

La police britannique a demandé au «Guardian» de révéler ses sources sur l'article qui a relancé le scandale des écoutes téléphoniques illégales du défunt tabloïd «News of the World», a annoncé vendredi le quotidien.

Le «Guardian» a précisé que la police métropolitaine de Londres souhaitait une injonction qui contraindrait le journal à dévoiler ses sources relatives à l'article ayant révélé que «News of the World» a piraté la messagerie vocale d'une adolescente portée disparue, Milly Dowler, puis retrouvée morte à la suite d'un meurtre.

Le «Guardian» a dénoncé l'initiative des forces de police comme une attaque sans précédent contre les sources des journalistes. Le rédacteur en chef du «Guardian» Alan Rusbridger a précisé qu'il «résisterait à cette demande extraordinaire».

L'affaire sur les allégations de piratage des messageries téléphoniques de célébrités, de personnalités politiques mais aussi de victimes de crimes à «News of the World» a été marquée par l'arrestation de plusieurs anciens cadres de News Corp., groupe du magnat des médias Rupert Murdoch.

Le scandale, qui a ébranlé l'empire médiatique du milliardaire et la police londonienne -accusée d'avoir livré des informations au tabloïd en échange de pots-de-vin-, a aussi pris une tournure politique, atteignant le 10, Downing Street. Il a notamment conduit Rupert Murdoch à fermer «News of the World», à renoncer au rachat du bouquet satellite BSkyB et à accepter la démission de hauts responsables de son groupe. (ap)

Ton opinion